Classique info
Magazine
Mardi 16 juin 2020
3 min

Classique info du mardi 16 juin 2020

L'impatience des acteurs du secteur musical qui plaident pour une reprise des spectacles. Des compositrices s'indignent face à leur sous-représentation, tandis que des musiciens de jazz se réunissent pour interpeller le secteur sur ses pratiques écologiques. L'oreille absolue décryptée par La Croix.

Classique info du mardi 16 juin 2020
La Croix publie un dossier autour des « absolutistes », les personnes possédant l'oreille absolue, © Getty / Hill Street Studios

À quand la reprise des spectacles ?

Dans Le Parisien, on peut lire ceci : « une soupe de grimaces au lendemain de l’allocution du chef de l’Etat qui n’a pas dit un mot sur la culture ». « Les transports en commun ont repris, les lieux de culte ont rouvert, les bars et les restaurants, mais, nous, non », souligne Aurélie Hannedouche, du Syndicat des musiques actuelles, auprès de l'AFP. Elle ajoute, « on voudrait que le président et le gouvernement comprennent que pour rouvrir les salles au 1er septembre, ça nécessite un peu de temps ».

En France, le secteur de la musique enregistrée annonce une chute prévue de 21% du chiffre d’affaire qui s'accompagne d'un effondrement de la vente de disques pendant la crise sanitaire. 

Mouvement de colère des compositrices de musique de film 

8 catégories, 28 noms et une seule femme nommée, l’islandaise Hildur Guðnadóttir. Le palmarès de l’édition 2020 du prix de l’Union des compositeurs de musiques de films ne met pas les femmes à l'honneur. Un groupe de compositrices a fait savoir son indignation dans un communiqué. Les 27 signataires rappellent l'importance de la question de la représentation des femmes et des inégalités qui en découlent.

La vocaliste Leïla Martial lance un appel pour une écologie de la musique vivante 

La musicienne de jazz a lancé un appel qui rassemble de nombreux signataires issus du jazz et des musiques improvisées. « L’écologie ne doit plus être considérée comme un label de bien-pensance mais une pratique collective et un engagement politique. » Ce texte appelle à transformer les usages du métier, à changer de modèle pour s’inscrire dans une vision à long terme, assorti de propositions pratiques : cesser de se déplacer en avion pour des dates isolées, stopper le recours aux vols intérieurs, revaloriser le statut des artistes engagés et impliqués localement... Voici quelques-unes des propositions que l'on peut retrouver ici.

Un focus sur les « absolutistes »

Les « absolutistes », c'est ainsi que l'on désigne les individus dotées de l’oreille absolue. Moins d’une personne sur 10 000 est capable d’identifier les notes exactes qui composent un son, peut-on lire dans La Croix qui y consacre un dossier.  « À la fois génétique et acquise par l’apprentissage », on apprend également que l’oreille absolue est liée à une asymétrie très marquée entre le lobe temporal gauche et le lobe temporal droit. L’essentiel se passe donc dans le cerveau.

L'équipe de l'émission :