Classique info
Magazine
Mardi 7 mai 2019
5 min

Classique info du mardi 07 mai 2019

"Electro : De Kraftwerk à Daft Punk" à la Philharmonie de Paris, le projet de Centre national de la musique fait son chemin, des inquiétudes autour de la programmation 2021 de l'Opéra de Paris, l'Orchestre National de France en deuil et deux Français récompensés aux International Opera Awards...

Classique info du mardi 07 mai 2019
Hier, la proposition de loi concernant la création du Centre national de la musique a été adoptée en première lecture à l’Assemblée nationale, © Isabelle Rozenbaum and Frederic Cirou

L’exposition "Electro : De Kraftwerk à Daft Punk" à la Philharmonie de Paris 

Cette exposition retrace l’histoire de la musique électronique, de ses pionniers aux DJ d’aujourd’hui. Et si leur musique sont plutôt différentes, ces artistes ont quelque chose en commun : les machines.  Les avancées technologiques de l’électronique ont jalonné l’histoire de la musique aux 20e siècle bouleversant les techniques d’enregistrement, mais également la lutherie, avec l’apparition de nouveaux instruments de musique qui ont permis de faire évoluer le langage musical. 

La première partie de cette exposition est justement dédiée à ces instruments, et aux imaginaires futuristes qu’ils ont développés. La Croix sonore, proche du thérémine, les Ondes Martenot ou encore des synthétiseurs ressemblant à des cockpits de fusées qui proviennent de la collection personnelle de Jean-Michel Jarre. 

Un moyen de montrer la filiation entre musique expérimentale d’avant-garde et musique électro qui fait danser les foules depuis les années 90. Le commissaire de l'exposition, Jean-Yves Leloup et la Philharmonie de Paris ont souhaité éviter l’écueil de l’exposition qui ne montrerait que des objets iconiques ayant appartenu à des célébrités. Le visiteur est accompagné par une bande son concoctés par le DJ Laurent Garnier. A noter également il une installation immersive conçue par Daft Punk ou encore des vidéos 3D signées Kraftwerk.

  • Reportage : Victor Tribot-Laspière

Le projet de Centre national de la musique fait son chemin

La proposition de loi concernant la création du Centre national de la musique adoptée en première lecture à l’Assemblée nationale. Les députés ont adopté le texte à la quasi-unanimité, par soixante-seize voix. Ce nouvel établissement public doit voir le jour à partir de janvier 2020 et rassembler le Centre national de la chanson, des variétés et du jazz, le Fonds pour la création musicale et le Centre d’information et de ressources pour les musiques actuelles. Plusieurs élus d’opposition, de droite et de gauche ont fait part de réserves concernant son financement, « créer un tel organe sans moyens ne servirait à rien » a-t-on entendu. Il devrait bénéficier notamment du produit de la taxe sur le spectacle. 

L’Opéra de Paris aura-t-il une programmation en 2021 ? 

C’est la question que se pose et nous pose ce matin Le Figaro face aux allures de mauvais feuilleton que prend la nomination  du futur directeur de l’institution. Pour rappel, le nom du successeur de Stephane Lissner devait être révélé en avril mais le calendrier a été bousculé par l’incendie de Notre Dame, ou encore les conclusions du grand débat. Il risque désormais de mettre à mal celui de la programmation de l’opéra qui semble s’être arrêté au départ de Lissner, à l’été 2021 tandis que le Met de New York ou le Teatro Real de Madrid travaillent déjà sur 2023-2024. 

L'Orchestre National de France en deuil

Radio France annonce la disparition de Didier Bogino, contrebassiste de l’Orchestre national de France et membre du Conseil d’administration de la Spedidam.  Il avait intégré l’ONF, l’orchestre national de France en 1983 après avoir joué au sein de l’Orchestre national de Lyon. Le contrebassiste devait prendre sa retraite le 1er juillet prochain.Musicien sensible, engagé et cultivé, peut-on lire dans un communiqué, il arrivait toujours très tôt aux répétitions et gardait un souvenir particulièrement heureux des mandats de Kurt Masur. 

Une récompense pour la création et le développement du Palazzetto Bru Zane aux International Operas Awards

Nicole Bru et la Fondation Bru ont reçu le Prix spécial de la philanthropie pour la création du Palazzetto Bru Zane – Centre de musique romantique français et la croissance de son activité depuis son inauguration il y a tout juste 10 ans en 2009.   Le baryton Stéphane Degout a quant à lui reçu le prix du meilleur enregistrement solo pour son disque "Enfers". 

L'équipe de l'émission :