Classique info
Magazine
Mardi 2 juillet 2019
5 min

Classique info du mardi 02 juillet 2019

Des soutiens pour Marc Minkowski, directeur musical de l'Opéra de Bordeaux-Aquitaine, l’orchestre symphonique de Vienne accueille son nouveau directeur, le possible arrêt définitif du festival Opéra en fête, les lauréats des prix Fedora et le couac au concours Tchaïkovski.

Classique info du mardi 02 juillet 2019
Marc Minkowski, à la tête de l’Opéra national de Bordeaux depuis 2016., © Maxppp / ROBERT GHEMENT

Marc Minkowki, soutenu

Le directeur musical de l’opéra national de Bordeaux Aquitaine fait face à la défiance des musiciens, qui mettent en doute ses compétences pour les diriger. Ils ont reçu le soutien de collègues de l’opéra national de Paris et du Philharmonique de Nice. Mais d’autres voix s’élèvent, celles-ci en faveur de Marc Minkowski. Nathalie Dessay, Olivier Py, Rolando Villazon ou encore JC Casadesus ont signé une tribune pour appeler à un nouveau départ entre le chef et les musiciens.

Le nouveau directeur de l'orchestre symphonique de Vienne

L’allemand Jan Nast, 53 ans, a été sélectionné parmi 55 candidat pour remplacer Johannes Neubert…qui lui prendra la direction de l’ONF la saison prochaine. Le président de l’orchestre symphonique de Vienne a loué l’expertise et les idées de Jan Nast, qui jusqu’à présent dirigeait l’orchestre de la Staatskapelle de Dresde.

La dernière édition du festival Opéra en fête?

L’événement qui se tient à Avenches en Suisse pourrait ne pas être reconduit l’an prochain, faute d’argent… Les ventes de billet n’ont pas été suffisantes cette année. Le festival s’est pourtant achevé sur une représentation d’Aida saluée par le public… Mais cette 24e édition n’a réunit que 7 600 spectateurs sur les deux semaines, bien en dessous de ce que s’était fixé les organisateurs. Ils diront fin août si le festival est reconduit, ce qui dépend grandement de l’implication de nouveaux partenaires pour trouver de l’argent.

Les lauréats des prix Fedora ont été rendus publics

Fedora, c’est ce cercle qui œuvre pour le maintien et le renouveau dans l’opéra et le ballet.
Et les gagnants sont : pour le prix opéra (doté de 150 000 euros) Denys et Katia, co production Opera Philadelphia, Music Theater Wales et l’Opéra de Montpellier.
Pour le prix ballet, doté de 100 000 euros : une œuvre baptisée Invisible Cities.
Enfin, pour le prix de l’éducation, c’est un projet grec autour d’un centre interculturel et collaboratif qui décroche le chèque de 50 000 euros.

Un gros couac au concours Tchaïkovski

Il nous avait échappé. Le pianiste Tianxu An concourrait avec deux œuvres : le concerto n°1 de Tchaïkovski et la Rhapsodie sur un thème de Paganini, de Rachmaninov… sauf que les morceaux ont été inversés. Ce moment a été capté par les caméras, l’incompréhension se lit sur le visage du pauvre pianiste. Le concurrent a fortement été déstabilisé mais a tout de même joué, et n’a pas souhaité repasser malgré la proposition du jury. Résultat : il a décroché la 4e place quant à l’employé qui avait inversé les partitions, il a été suspendu pour la suite du concours.

L'équipe de l'émission :