Classique info
Magazine
Lundi 27 juillet 2020
3 min

Classique info du lundi 27 juillet 2020

Retour de la musique et de quelques festival après des mois de silence. Direction la côte Atlantique, où un autre festival a démarré ce week-end. Un prix qui fait polémique. Écho comique à l’actualité, par l’Opéra des Landes.

Classique info du lundi 27 juillet 2020
Le baryton Kristian Paul, grimé le temps d'une scène d'opéra en professeur Raoult, © DR Opéra des Landes

Retour de la musique et de quelques festival après des mois de silence

Tout d’abord en Italie, dans les arènes de Vérone, habituées des grands concerts. Elles ont dû attendre samedi pour enfin se réveiller après des mois de silence… La musique classique et des grandes voix du lyrique italien ont redonné ses couleurs au célèbre amphithéâtre romain. 

Un concert aux dispositions inédites, épidémie oblige. Et un public clairsemé en tribunes. Pas de quoi atténuer les émotions des Véronais lorsque l’orchestre et le chœur ont joué Fratelli D’Italia, l’hymne du pays. Vibrant hommage au personnel de santé. 

Plus près de chez nous aussi, le monde de la culture renaît au fil des jours. En Avignon par exemple... Après l’annulation du Festival d’art du spectacle vivant annuel, les manifestations artistiques reviennent petit à petit. Sur le parvis du Palais des Papes, puis à l’intérieur : le Chœur de l'Opéra Grand Avignon a offert un concert. En petit comité certes, mais un rendu riche en couleurs. Avec au programme des grands airs de chœurs réunissant les œuvres de Verdi, Bizet, Saint-Saëns ou encore Offenbach. Extraits du programme de la prochaine saison, que les mélomanes provençaux attendent avec une grande impatience…

Direction la côte Atlantique, où un autre festival a démarré ce week-end

C’est un rendez-vous incontournable de l’été. Le festival Un Violon sur le Sable, l’événement musical de Royan, devient cette année Un Violon dans la ville. Adaptation là aussi liée aux mesures sanitaires sur le mode du programme "off" qui existait en marge du festival. Souvenez-vous l'an dernier, 50 000 personnes étaient réunies sur la grande plage de Royan pour le concert de clôture. Une image impossible en 2020. 

Le célèbre duel d’improvisation au piano aura bien lieu. Pour cette saison particulière, ce sont deux habitués des lieux, André Manoukian et Yvan Cassar qui devront se renvoyer la balle musicale. 

Un prix qui fait polémique

Cela se passe à Salzbourg en Autriche. C’est là-bas que Placido Domingo recevra le 6 août prochain le prix autrichien du théâtre musical. Un prix décerné par un jury de journalistes, qui met à l’honneur la longue carrière du chanteur. 

Pourtant, en mars dernier, une enquête de l'Opéra de Los Angeles, dirigé entre 2003 et 2019 par Domingo, a conclu que les accusations de harcèlement sexuel portées par une vingtaine de femmes contre le ténor étaient "crédibles".

Les Autrichiens semblent passer au-dessus de ces accusations. C’est d’ailleurs à Salzbourg que Domingo avait été accueilli et renvoyé sous les applaudissements il y a quelques mois, juste après ces révélations...

Écho comique à l’actualité, par l’Opéra des Landes…

Pour sa 19e édition, le Festival lyrique de Soustons propose en effet une drôle d’adaptation du célèbre opéra L’élixir d’amour, de Gaetano Donizetti. Parmi toutes les saynètes, il y en a une qui retiendra l’attention du public. L’arrivée en 2CV du personnage du Docteur Dulcamara. Vous savez ce charlatan vendeur de potions magiques… Dans cette mise en scène d'Olivier Tousis, le docteur est grimé en Professeur Raoult. Il fallait y penser… Pour info, sachez qu’aucun élixir à l'hydroxychloroquine n’est proposé à l'entracte…

L'équipe de l'émission :