Lundi 20 janvier 2020
3 min

Classique info du lundi 20 janvier 2020

Le mouvement de grève continue à l’Opéra de Paris, contre la réforme des retraites ; entretien de Stéphane Lissner dans Télérama ; l’Opéra de Rouen rejoint le mouvement ; billet éco d'Antoine Pecqueur ; hommage au corniste Barry Tuckwell.

Classique info du lundi 20 janvier 2020
L'orchestre de l'Opéra de Paris a donné un concert gratuit samedi sur les marches du Palais Garnier, © AFP / Nicolas Portnoi / Hans Lucas

Le mouvement de grève continue à l’Opéra de Paris, contre la réforme des retraites

Cela fait donc désormais un mois et demi que l’institution lyrique est mobilisée, une grève historique pour l’opéra. Samedi dernier, son orchestre a donné un concert sur les marches du Palais Garnier, accompagné de plusieurs corps de métiers. Ils ont interprété des extraits de Carmen ou encore du Trouvère de Verdi devant une foule dense. « On est tellement malheureux de ne pas pouvoir donner nos spectacles qu’on s’exprime autrement, dans la rue, pour montrer à notre public qu’on n’est pas en vacances », a fait savoir Fabien Wallerand, joueur de tuba dans l’orchestre de l’Opéra. 67 spectacles en tout ont été annulés depuis le début du mouvement, avec des pertes qui s’élèvent désormais à 14 millions d’euros. 

Dans un entretien accordé à Télérama, le directeur de l’Opéra de Paris, Stéphane Lissner, déclare «Comprendre la grève » et la crainte des grévistes

« Pourquoi un système universel des retraites est impossible ici ?  A cause de l’excellence artistique que nous prônons » affirme le directeur de l’Opéra, qui énumère les difficultés physiques auxquelles sont confrontés les danseurs, chanteurs, musiciens et techniciens. Stéphane Lissner ajoute avoir proposé un « calendrier de travail » aux syndicats pour trouver des solutions.

Le weekend dernier, l’Opéra de Rouen a rejoint le mouvement

Ses musiciens ont donné samedi dernier un concert gratuit sur le parvis du Théâtre des Arts, alors que la représentation du soir était annulée. « On veut pas mourir sur scène », pouvait-on lire sur la banderole derrière les musiciens. Et tout au long de la journée des chorales dites de lutte ont accompagné les manifestants dans les rues du Rouen.

Billet éco d'Antoine Pecqueur

Oman : héritage culturel du Sultan Qabous Ben Said

Hommage au corniste Barry Tuckwell

Le musicien australien virtuose, chef de file des cornistes de sa génération, nous a quittés à l’âge de 88 ans. Cor solo du London Symphony Orchestra pendant treize ans, il a également consacré une partie de sa vie à la direction d’orchestre.  Lionel Esparza lui a rendu hommage dans Relax vendredi dernier.

L'équipe de l'émission :