Classique info
Magazine
Lundi 14 octobre 2019
3 min

Classique info du lundi 14 octobre 2019

Alexis Kossenko directeur musical de la Grande Écurie et la Chambre du Roy ; Mariss Jansons fait son grand retour sur les podiums ; l’Orchestre symphonique de Toronto a reçu un don plutôt généreux ; l’odeur du théâtre du Châtelet, disponible en flacon.

Classique info du lundi 14 octobre 2019
Mariss Jansons de retour sur les podiums, © Getty / ullstein bild

Le flûtiste et chef d’orchestre Alexis Kossenko devient directeur musical de la Grande Écurie et la Chambre du Roy

Une nouvelle dont il a fait part avec « fierté, joie et émotion », celle de marcher dans les pas de Jean Claude Malgoire,  fondateur de l’ensemble, qui nous a quittés en avril 2018. Alexis Kossenko prendra la direction musicale de l’orchestre à partir de l’année 2020. Et sur sa page Facebook, il dévoile déjà certains projets à venir ; la Messe en si de Bach pour 2020 ou encore le Songe d’une nuit d’été de Mendelssohn en 2021.

Mariss Jansons fait son grand retour sur les podiums

Après avoir annulé toutes ses représentations cet été, sur les conseils de son médecin, le chef letton âgé de 76 ans a dirigé à nouveau ce weekend. Il était à la tête de l’Orchestre symphonique de la radio bavaroise, à Munich, aux côtés de la soprano Sarah Wegener.

Chronique éco Antoine Pecqueur

La politique culturelle du premier ministre portugais, Antonio Costa. 

L’Orchestre symphonique de Toronto a reçu un don plutôt généreux

10 millions de dollars canadiens, soit près de 6,9 millions d’euros. Un don historique pour l’ensemble dirigé par Andrew Davis, qui provient des héritiers d’un couple historique de mécènes et donateurs de l’orchestre, Tom et Mary Beck.

L’odeur du théâtre du Châtelet, disponible en flacon

Un mois après sa réouverture le théâtre lance son propre parfum, en association avec la maison japonaise de mode Comme des garçons. Une première dans le monde du théâtre, peut-on lire dans le Parisien. Baptisée Odeur du théâtre du Châtelet, Acte I, cette fragrance présente des accords poudrés pour évoquer les fauteuils en velours, des notes de fleur d’oranger pour les machines fumigènes ou encore de cèdre pour l’atmosphère mystique du lieu, écrit le journal Le Figaro. Elle est donc en vente pour 120 euros à la billetterie du lieu.

L'équipe de l'émission :