Lundi 11 mai 2020
3 min

Classique info du lundi 11 mai 2020

Le monde du rock'n'roll et l'Opéra d'Etat de Vienne endeuillés, de nouvelles recommandations pour la reprise des activités musicales, le secteur culturel de la Grèce en crise et des projets de concerts pour la Philharmonie

Classique info du lundi 11 mai 2020
Little Richard - Classique info du 11/05/2020, © Getty / Angela Deane-Drummond

Ce weekend, le rock'n'roll a perdu son roi : Little Richard, mort samedi à l’âge de 87 ans

Sans lui « il n’y aurait ni Beatles, ni Elvis », écrit Philippe Garnier dans Libération. Durant toute sa carrière, Little Richard a alterné le profane et le sacré, les addictions et les rédemptions, peut-on lire dans Télérama, qui le cite : « Je n’aimais pas chanter comme les autres, je n’aimais pas jouer comme les autres, je n’aimais pas m’habiller comme les autres. On me prenait pour un fou, un idiot ou un arriéré. On se moquait de moi, mais ça ne m’a jamais arrêté ».

Norbert Balatsch, grand chef de chœur, nous a quittés

Autre grande disparition : celle du chef de chœur autrichien Norbert Balatsch à l’âge de 92 ans. Ancien chef de chœur principal de l’Opéra d’Etat de Vienne, il a également dirigé celui du festival de Bayreuth en Allemagne. Il entretenait une relation privilégié avec le chœur de Radio France.

Dans la Lettre du musicien, des chercheurs de l’Institut de Médecine de la musique de Freiburg ont livré leurs recommandations concernant l'imminente reprise des activités musicales. Ils rappellent qu’elles peuvent être modifiées et adaptées selon l’évolution de l’épidémie.

Parmi elles, une distance de 3 à 5 mètres entre les chanteurs, ainsi que pour les instrumentistes à vent doit être respectée. Également, les lieux de concerts doivent être ventilés. Il est aussi recommandé que les chœurs ainsi que les grands orchestres ne reprennent pas leur activité tant qu’il n’est pas possible de tester tous les musiciens.

Le secteur culturel de la Grèce en crise

En Grèce, jeudi dernier, près de deux mille acteurs, musiciens et artistes ont manifesté masqués devant le Parlement d'Athènes. Très inquiets des conséquences du coronavirus sur le secteur de la culture déjà en difficulté, ils considèrent avoir été oublié par le gouvernement. Dans la foulée, la ministre de la Culture a annoncé un budget de 100 millions d'euros pour redémarrer le secteur et promis 800 euros pour ses salariés. Des mesures jugées insuffisantes par les artistes qui menacent « d'interdire la diffusion de leurs œuvres ».

Des projets de concerts pour la Philharmonie de Paris

La Philharmonie de Paris va à nouveau vibrer au rythme des concerts, mais sans public. C’est ce qu’a indiqué Laurent Bayle, son directeur, à l’agence France Presse. Un ou deux concerts sont prévus pour la fin du mois de mai, avec pas plus de 13 musiciens sur scène. Parmi les autres pistes évoquées, des œuvres ayant recours à la spatialisation, comme La Symphonie fantastique de Berlioz, pour laquelle les musiciens seraient placés aux quatre coins de la salle. Laurent Bayle chiffre par ailleurs à 12 millions d’euros les pertes enregistrées par l’institution depuis le début de la crise sanitaire.

L'équipe de l'émission :