Lundi 10 août 2020
3 min

Classique info du lundi 10 août 2020

Une oeuvre oubliée de la compositrice Ethel Smyth sera enregistrée pour la première fois grâce au label Chandos. Egalement, le Festival de Radio France Occitanie Montpellier a attiré un public venu en nombre. La Nouvelle-Calédonie se mobilise pour sauver ses conservatoires.

Classique info du lundi 10 août 2020
La compositrice britannique Ethel Smyth dirigeant l’orchestre de la police, à Londres en 1930, © Getty / Central Press

Malgré la crise, les festivals font de bons chiffres

Le festival Radio France Occitanie Montpellier, qui s’est tenu du 10 au 30 juillet, a vu 5 000 réservations pour 13 concerts (13 de musique de chambre, 2 de jazz et un concert symphonique). La radio du festival a diffusé 30 heures de direct. Autre festival maintenu et adapté à la situation : le festival interceltique de Lorient.
On nous signale d’autres manifestations maintenues : Le Festival des Nouveaux Talents et Invités, à Villers sur mer (16 au 22 août), ou la Dive Musique du 15 au 23 août, près de Tours.

En revanche, pas de festival pour l’Opéra de Glyndebourne

A la place, le festival propose des représentations d’opérette en plein air dans ses jardins, avec des mises en scène covid compatibles (masque et gel à portée de main).
Alors que Salzbourg s’obstine à maintenir le sien dans sa forme habituelle, les spectateurs n’auront pas droit aux éventails ni aux ventilateurs de poche pendant les représentations pour empêcher toute propagation virale.

En Nouvelle-Calédonie, les antennes du conservatoire sont menacées

Intervenants et élèves se mobilisent, dans l’archipel du Pacifique, pour maintenir les 10 antennes décentralisées du conservatoire réparties sur le territoire calédonien, à Koné, à 300 km de Nouméa, ou dans les îles Loyauté.
L’établissement a vu son budget réduit de 23%. Si ces antennes venaient à disparaître, une quarantaine de personnes perdrait leur emploi, et près de 700 élèves n’auraient plus accès à l’enseignement musical, hors milieu scolaire.

Une œuvre oubliée enregistrée pour la première fois depuis 90 ans

La composition : "La prison" est signée de la britannique Ethel Smyth, figure du mouvement des suffragettes. Elle a été la première compositrice interprétée au Met… Sa prison sera enregistré sur le label Chandos, qui a déjà édité d’autres œuvres d’Ethel Smyth.

10 août 1920, une date fondatrice dans l’histoire du blues

Il y a exactement 100 ans, la chanteuse américaine Mamie Smith enregistrait Crazy blues, le premier blues chanté de l’histoire.
Des blues avaient déjà été gravées auparavant, mais uniquement instrumentaux. C’est donc le premier pavé d’un art devenu aussi vocal qu’instrumental.
En 1920, Crazy Blues a été un succès énorme : 75 000 exemplaires vendus en un mois, alors que ce type de disque était destiné à une clientèle afro américaine qui n’avait pas les moyens de se les payer, et encore moins d’acquérir les machines pour les lire. Crazy Blues, par Mamie Smith, c’est un disque aussi important que les premiers disques de jazz ou les premiers disques d’Armstrong…

L'équipe de l'émission :