Classique info
Magazine
Lundi 3 février 2020
3 min

Classique info du lundi 03 février 2020

Un record pour la Folle Journée de Nantes ; les représentations ont repris à l’Opéra de Paris ; à Rome, le Conservatoire Sainte Cécile a suspendu les cours de ses élèves asiatiques ; Peter Serkin nous a quittés samedi dernier ; le Brexit inquiète le chef Simon Rattle.

Classique info du lundi 03 février 2020
L'Orchestre de chambre de Nouvelle-Aquitaine avant leur concert à la Folle Journée de Nantes, © AFP / Loïc Venance

Un record pour la Folle Journée de Nantes

Avec plus de 140 000 billets vendus, le festival, qui célébrait cette année Beethoven a battu son record de taux de fréquentation. La prochaine édition sera consacrée aux compositeurs russes.

Les représentations ont repris le weekend dernier à l’Opéra de Paris

Après l’annulation de la Première de Giselle vendredi dernier, le ballet romantique a finalement été dansé samedi et dimanche. Les Contes d’Hoffmann et Le Barbier de Séville ont également été donnés.

A Rome, le Conservatoire Sainte Cécile a suspendu les cours de ses élèves asiatiques

Alors que deux cas de coronavirus ont été confirmés en Italie, l’institution a fait savoir dans un courrier interne qu’en raison de l’épidémie les élèves chinois, coréens ou encore japonais n’étaient pour l’instant plus admis en cours. Pour être réintégrés en classe ils devront attendre les résultats d’une visite médicale. Signée du directeur du conservatoire, cette décision est vivement critiquée par les professeurs de l’institution, les élèves et la presse italienne.

Le pianiste Peter Serkin nous a quittés samedi dernier à l’âge de 72 ans

Musicien admiré pour la clarté et la précision de ses interprétations, Peter Serkin s’est illustré par son engagement, absolu envers la musique contemporaine. Des Variations Goldberg de Bach à Mozart en passant par Schoenberg et Stravinsky, son répertoire était extrêmement large. 

Billet éco d’Antoine Pecqueur

Les conséquences du Brexit pour la culture. Connaît-on déjà son impact sur le secteur musical ?

Le Brexit inquiète le chef Simon Rattle

A la tête de l’Orchestre symphonique de Londres, le chef craint que le rythme des tournées ne se réduise comme peau de chagrin en raison de difficultés d’ordre pratique. Et vendredi, jour du Brexit, c’est l’Ode à la joie de Beethoven, hymne européen qui s’est hissé en tête des téléchargements au Royaume-Uni.

L'équipe de l'émission :