Classique info
Magazine
Lundi 2 décembre 2019
3 min

Classique info du lundi 02 décembre 2019

La disparition de Mariss Jansons ; une pluie d’hommage depuis l’annonce de sa disparition ; les formations musicales de Radio France annulent leurs concerts depuis jeudi dernier.

Classique info du lundi 02 décembre 2019
Mariss Jansons, © Getty / Hiroyuki Ito

La disparition de Mariss Jansons

« Il y a des nécrologies que l’on ne voudrait jamais avoir à écrire », peut-on lire ce matin dans le Figaro. « Mariss Jansons était non seulement un des plus grands chefs d’orchestre, c’était aussi un homme merveilleux », poursuit Christian Merlin. Le chef letton s’est éteint chez lui à Saint Pétersbourg, dans la nuit de samedi à dimanche. Âgé de 76 ans, il a succombé à une insuffisance cardiaque, a indiqué son entourage. 

Né à Riga, en Lettonie, en 1943, d’une mère cantatrice et d’un père chef d’orchestre, il fut l’élève à Leningrad de Yevgueny Mravinsky avant de devenir l’assistant de Karajan. Directeur musical de l’Orchestre Philharmonique d’Oslo à partir de 1979, il a conféré à l’ensemble une stature internationale. A la tête des orchestres de Pittsburg, de la radiodiffusion bavaroise et du Concertegebouw d’Amsterdam, il fut également chef invité des Philharmoniques de Berlin et de Vienne. La dernière partie de sa vie fut marquée par des problèmes de santé. Mariss Jansons avait été victime d’un infarctus en 1996 lors d’une représentation de La Bohème à Oslo et il avait dû annuler plusieurs concerts cet été. 

Une pluie d’hommage depuis l’annonce de sa disparition

Son exigence, sa grande connaissance des œuvres de Chostakovitch, Mahler ou encore de Tchaïkovski sont saluées depuis hier.

Billet éco Antoine Pecqueur

Flandres : coupes budgétaires pour la Culture.

Les formations musicales de Radio France annulent leurs concerts depuis jeudi dernier

Samedi 30 novembre, l’Orchestre National de France n’a pas joué Roméo et Juliette au studio 104 de la Maison de la Radio. Ses musiciens, qui ont également annulé leur concert jeudi dernier, ont rejoint le mouvement de grève qui touche Radio France depuis le 25 novembre. Dans un communiqué ils estiment que « les décisions de la direction de Radio France découlant du plan d’économie exigé par l’Etat menace la pérennité du groupe » et citent en exemple le Chœur de Radio France qui est la formation la plus concernée par le plan de suppression de postes dans un cadre de départs volontaires. Vendredi soir, c’est l’Orchestre philharmonique de Radio France qui annulait son concert à l’Auditorium. 

L'équipe de l'émission :