Classique info
Magazine
Jeudi 28 mai 2020
3 min

Classique info du jeudi 28 mai 2020

Le monde de la culture dénonce un manque de cohérence dans les diverses annonces du gouvernement; la région Nouvelle-Aquitaine réduit des subventions accordées aux institutions culturelle; le chant reste interdit en Allemagne; Aurélien Dumont et Claire Désert primés par l’Académie des Beaux Arts .

Classique info du jeudi 28 mai 2020
Claire Désert a reçu le Prix d'interprétation de la Fondation Simone et Cino Del Duca 2020, © © Vincent Garnier

Le monde de la culture fait part, une fois de plus, de ses inquiétudes 

Plusieurs syndicats du spectacle vivant, parmi lesquels le Prodiss ont réagit aux déclarations du ministre Franck Riester sur une éventuelle réouverture progressive des salles en juin. « Non à l’improvisation, oui à la programmation raisonnée et anticipée », écrivent les signataires. Ils demandent des temps de mise en oeuvre  pour préparer la reprise face à des contraintes sanitaires peu adaptées au secteur et attendent les annonces du Premier ministre aujourd’hui concernant la suite du déconfinement

Dans un autre communiqué, plusieurs organisations dénoncent un manque de cohérence depuis le début de la crise dans les diverses annonces du Président et du gouvernement

La tenue de petits festivals à partir du 11 mai, une fête de la musique qui aura bien lieu, l’absence de limitation intermédiaire entre les événements de plus de 5000 personnes et les regroupements de plus de 10 interdits jusqu’au 2 juin. « Vos annonces distillées au compte-goutte, contradictoires et incohérentes épuisent les acteurs », écrivent les signataires, France Festivals, ou encore le réseau des indépendants de la musique. 

La région Nouvelle-Aquitaine réduit des subventions accordées aux institutions culturelles

C’est à lire dans La Lettre du Musicien. La région a voté le 15 mai dernier une baisse de 466 000 euros dans les subventions accordées à six institutions culturelles. Parmi elles, la Scène nationale du Théâtre auditorium de Poitiers et l’Opéra national de Bordeaux. L’Opéra touchera 200 000 en moins, « une somme qui peut paraître absorbable », explique Olivier Lombardie, son administrateur général, « mais qui correspond à notre marge artistique (…) 200 000 euros c’est un opéra en moins, soit 20% de notre programmation lyrique ». La Région justifie ces baisses par la volonté d’un « rééquilibrage » des subventions. 

Alors que l'Allemagne a largement assoupli les mesures prises en mars pour tenter de contenir la pandémie, le chant demeure largement interdit dans le pays 

Les allemands peuvent aller au restaurant ou même nager, mais les chorales n’ont toujours pas le droit de répéter. Selon plusieurs études, chanter produit un nombre élevé de micro-particules potentiellement infectieuses. En mars dernier, 30 membres de la chorale de la cathédrale de Berlin avaient été contaminé après une répétition. Une situation qui alarme les chanteurs du pays, cinq de ses grandes chorales masculines ont adressé une lettre au gouvernement affirmant que leur existence est menacée. 

Une récompense pour Aurélien Dumont et Claire Désert 

Sur proposition de l’Académie des Beaux Arts, le compositeur Aurélien Dumont a reçu le prix de commande de la Fondation Simone et Cino Del Duca. Le Prix d’interprétation a donc été attribué à la pianiste Claire Désert.

L'équipe de l'émission :