Jeudi 6 août 2020
3 min

Classique info du jeudi 06 août 2020

« A Beyrouth, on a eu l’impression se faire bombarder ». Les orchestres britanniques perdent 6 millions de livres sterling par mois. Les fanfares s’appuient sur une étude pour pouvoir rejouer. A Aix-en-Provence, l’opéra s’invite dans les quartiers. Nuremberg capitale européenne de la culture en 2025

Classique info du jeudi 06 août 2020
Le trompettiste franco-libanais Ibrahim Maalouf en janvier 2020, © Corbis / Stéphane Cardinale

« A Beyrouth, on a eu l’impression se faire bombarder »

Ces mots sont ceux du trompettiste franco-libanais Ibrahim Maalouf, en vacances dans son pays natal, à une quinzaine de kilomètres de la capitale. Certains membres de sa famille ont été gravement blessés dans la double explosion qui a détruit une partie de la capitale libanaise, mardi. Tous mes proches qui habitent Beyrouth ont perdu leur appartement, a expliqué Ibrahim Maalouf au micro de franceinfo... Pour lui, les Libanais vivent une résilience permanente depuis la guerre des années 90…la notion de risque de bombardement est intégrée au mode de vie.

Les orchestres britanniques perdent 6 millions de livres sterling par mois

Plus d’un millier de musiciens d’orchestre au chômage forcé outre-Manche, décomptent L'Union des musiciens du Royaume-Uni et l'Association des orchestres britanniques. Mais pour ces deux institutions, 30% des musiciens rattachés au régime des indépendants n’auraient pas bénéficié des aides gouvernementales. Pour le secrétaire général de l’Union, le gouvernement s’en fiche et fait la sourde oreille.

Les fanfares s’appuient sur une étude pour pouvoir rejouer

Au Royaume-Uni toujours, des essais ont été en lieux clos pour mesurer les gouttelettes et les aérosols produits par des musiciens de fanfare. Ils montrent que l’ajout d’une barrière en polycoton devant le cornet de l’instrument, là où l’air est expulsé, permet de réduire les émissions de gouttelettes et d’aérosols. Cette étude est une commande de Brass Bands England, qui fédère plusieurs fanfares du pays. Elle n’a pas encore passé le stade de la publication en revue scientifique et du peer view…donc à prendre avec parcimonie. 

A Aix-en-Provence, l’opéra s’invite dans les quartiers

Une vingtaine d’artiste lyriques organisent des concerts en plein air, au pied des barres d’immeubles. L’initiative rencontre son petit succès, pour plusieurs habitants, l’opéra est une découverte, cela permet aussi de lutter contre l’isolement… Les retours récoltés par nos confrères de France 3 ont l’air positif. Les artistes se produisent aussi dans un foyer pour femmes victimes de violences.

Nuremberg veut être capitale européenne de la culture en 2025

C’est une priorité absolue a déclaré le maire de la ville allemande. Il espère d’importantes retombées économiques, qui seront bienvenues dans le monde d’après. Mais Nuremberg a des concurrents : Chemnitz, Hanovre, Hildesheim, Magdebourg

L'équipe de l'émission :