Chefs d'oeuvre et découvertes
Programmation musicale
Samedi 28 juin 2014
1h 52mn

Wolfgang Amadeus Mozart : Concerto pour piano no 27, en si b majeur, K. 595 (1791) & les dernières oeuvres de quelques compositeurs

C'est le dernier Concerto pour piano de Mozart qui est en tête de notre programme. On ne connait pas les circonstances qui ont dicté à Mozart cette oeuvre sereine où plane une étrange mélancolie et dont les nombreuse modulations sont comme un voyage à travers ses propres états d'âme. C'est l'année de sa mort, celle des ultimes chefs-d'oeuvre, Le Concerto pour clarinette, La Flûte enchantée, La Clémence de Titus, le Requiem. Par analogie à cette oeuvre écrite à la fin de sa courte vie, nous écouterons quelques oeuvres ultimes de quatre autres compositeurs établis à Vienne, Haydn, Beethoven, Schubert et Brahms.

Un peu d'histoire... quelques évènements contemporains de 1791

Mort de Mirabeau, président de la Constituante. Fuite du roi Louis XVI. On l'arrête à Varennes. Ramené à Paris il jure la Constitution. Discours de Robespierre contre la guerre. Les Juifs de France obtiennent l'égalité des droits avec les chrétiens. La maréchaussée prend le nom de gendarmerie nationale.

Bernardin de Saint-Pierre écrit La Chaumière indienne, un conte philosophique racontant l'histoire d'un savant anglais allant jusqu'en Inde chercher la solution de quelques problèmes scientifiques. Il rencontre un paria qui vit heureux avec sa femme et son chat, loin des injustices du monde. Leur conversation prend un tour philosophique et critique les académies, les sociétés, la science et le bonheur des villes. Le savant en tire deux conclusions : qu'on ne trouvera la vérité qu'avec un coeur simple et dans la nature et qu'on ne peut être heureux qu'avec une femme bonne et aimante. Chateaubriand écrit, Essai sur les révolutions, Kotzebue, La Prêtresse du soleil, Sade, Justine ou les Malheurs de la vertu.

Transfert des cendres de Voltaire au Panthéon, une des dernières constructions importantes de l'Ancien Régime, prévue à l'origine pour être une église abritant la châsse de sainte Geneviève, patronne de Paris. C'est à la mort de Mirabeau, en cette année 1791, qu'on se mit à songer à imiter l'Angleterre qui réunissait les tombes des grands hommes dans l'abbaye de Westminster, comme d'ailleurs on le faisait aussi en France à Saint-Étienne-du-Mont. Certains proposaient la rotonde de la Villette tandis que d'autres suggéraient le Champ-de-Mars ; c'est finalement la proposition d’Emmanuel Pastoret, à l’Assemblée nationale qui est retenue. Celle-ci décide, par un décret du 4 avril 1791, que l’édifice qui vient d'être achevé et n'est pas encore consacré comme église, servira de nécropole aux personnalités exceptionnelles qui contribuent à la grandeur de la France.

Construction du Grand Théâtre de Moscou (bolshoï en russe). Destruction de l'abbaye Saint-Martial de Limoges. C'est aussi l'année d'un des plus grands massacres du patrimoine artistique de notre pays ; lorsque les révolutionnaires détruisent l'abbaye de Cluny qui était en bon état à l'aide de mines en ayant préalablement vendu tapisseries et mobiliers, ainsi que les objets du culte. Les archives furent brûlées en 1793 et l'église fut livrée aux pillages. Le domaine de l'abbaye fut vendu en 1798 pour 2,14 millions de francs. Le 8 mai 1810 on fit exploser la façade et le grand portail. L'abbaye servit de carrière de pierres jusqu'en 1813 pour les maisons du bourg. Il ne reste actuellement que 8 % de l'édifice initial. Volney publie fort à propos, Les Ruines ou Méditations sur les révolutions et les empires. Parmi les nouveaux mots qui entrent au vocabulaire : émigré, incivisme et démagogie.

François Hubert découvre le vol nuptial des abeilles. Premiers essais du télégraphe optique de Chappe et de la turbine à gaz de Barber.

Création du Concerto no 27 en si b majeur, du Concerto pour clarinette, de La Flûte enchantée, de La Clémence de Titus et du Requiem de Mozart. Cherubini écrit Lodoïska et Grétry Guillaume Tell. A Londres, Joseph Haydn dirige la création de ses Symphonies nos 92 & 96.

Naissance de Carl Czerny, Giacomo Meyerbeer, du peintre Théodore Géricault et du petit Franz Xaver Mozart qui perdra son père 4 mois plus tard. Il sera un compositeur de talent, mais comment exister lorsqu'on est le fils de Mozart...

œuvres diffusées :

Wolfgang Amadeus Mozart
Concerto pour piano no 27, en si b majeur, K. 595 (1791)
Sir Clifford Curzon, piano
Orchestre de Chambre Anglais
Direction : Benjamin Britten (1970)
DECCA 468 491

Wolfgang Amadeus Mozart
Cosi fan tutte
[Aria "E amore un ladroncello "]
Dorabella : Magdalena Kožená, soprano
Orchestre du Siècles des Lumières
Direction : Sir Simon Rattle
DGG-ARCHIV 477 5799

Wolfgang Amadeus Mozart
Lied : Sehnsucht nach dem Frühling, K. 596
(Nostalgie printanière )
Anne Sofie von Otter, soprano
Melvyn Tan, pianoforte
DGG ARCHIV 447 106

Joseph Haydn
Quatuor en ré mineur, op. 103 (1803)
(inachevé)
The Lindsays
ASV

Ludwig van Beethoven
Quatuor à cordes no 16, en fa majeur, op. 135
Quartetto Italiano
PHILIPS 454 062

Ludwig van Beethoven
Finale du Quatuor à cordes opus 130 (22 novembre 1826)
Quartetto Italiano
PHILIPS 454 062

Franz Schubert
Der Hirt auf dem Felsen (1828)
Elly Ameling, soprano
Hans Deinzer, clarinette
Jörg Demus, piano
DEUTSCHE HARMONIA MUNDI GD 77085

Johannes Brahms
11 Préludes de chorals op. 122 (1897)
[Es ist ein Ros' entsprungen
Herzlich tut mich verlangen
Herzlich tut mich verlangen
O Welt, ich muß dich lassen
(Ô monde je dois te quitter )]
Lorenzo Ghielmi, orgue romantique Walcker de la Stadtkirche de Winterthur (1887/1888)
WINTER & WINTER

L'équipe de l'émission :