Chefs d'oeuvre et découvertes
Programmation musicale
Samedi 21 septembre 2013
1h 52mn

Un peu d'histoire... quelques évènements contemporains de 1926

Deux chefs-d'oeuvre de Janacek, ce compositeur puissant et lumienux qui aimait tant la vie, en miroir avec l'ascétique Concerto pour clavecin de Manuel de Falla, présenté ici dans la rare version pour piano voulue également par le compositeur espagnol. Entre les deux, la joyeuse farce de Harry Janos de Kodaly qui tourne en bourrique l'épopée napoléonienne en Russie...

œuvres diffusées :

Leoš Janáček
Messe Glagolitique
Elisabeth Söderström, soprano
Drahomira Drobková, alto
František Livora, ténor
Richard Nová, basse
Jan Hora, orgue
Chœur et Orchestre Philharmonique Tchèque
Direction : Sir Charles Mackerras (1984)
EURODISC 610237-231

Leoš Janáček
Sinfonietta
Orchestre Philharmonique Tchèque
Direction : Karel Ančerl (1961)
SUPRAPHON 11 0604

Zoltan Kodaly
Hary Janos, suite d’orchestre
Philharmonia Hungarica
Direction : Antal Dorati
DECCA 4757615

Manuel de Falla
Concerto pour clavecin ou piano, flute, hautbois, clarinette, violon et violoncelle
Sergio Pontes, piano
Ensemble Iberoamericano
Direction : Joan Pagès Valls
GENUIN 13281

Un peu d'histoire... quelques évènements contemporains de 1926

Formation du ministère Poincaré qui fut l'une des plus grandes figures politiques de la IIIe République. Il fut également l'un des personnages centraux de la Première Guerre mondiale. On le rappelle à la tête du gouvernement en 1926, devant l’ampleur de la crise financière. Il forme alors un cabinet d’union nationale, en conservant Aristide Briand aux Affaires étrangères, et en revenant à une politique d’austérité financière ; le franc Germinal est remplacé par le franc Poincaré d’une valeur cinq fois moindre, dévaluation qui se borne à entériner le change réel. Malade et fatigué, il démissionne et se retire de la scène publique en 1929. Il meurt à Paris en 1934, puis est inhumé dans la Meuse, à Nubécourt, dans son département natal.

Guerre civile à Varsovie. Coup d'état en Lituanie. Dictature en Grèce.
En Allemagne c'est la fondation des Jeunesse hitlériennes. Le rassemblement de Weimar de juillet 1926 donne l'occasion à Adolph Hitler de tester la mise en scène de ses premiers succès. Selon les statuts du parti, il est confirmé à sa place de dirigeant du NSDAP (Parti national-socialiste des travailleurs allemands souvent dénommé simplement Parti nazi) ; mais surtout, par un cérémonial centré sur la personne du Führer, le rassemblement fournit l'occasion de prestations de serments de soumission et d'allégeance à la personne de Hitler, Führer du NSDAP.
Les premiers succès du parti en milieu rural, en Saxe, dans le Mecklembourg, dans le Land de Bade valident son approche politique et renforcent la popularité de Hitler au sein du parti. C'est le début du culte de la personnalité : le salut Heil Hitler devient alors obligatoire, même en l'absence du Führer.

Travaux de Brown sur l'irrégularité du mouvement de la Terre. Premier survol aérien du pôle Nord.

Louis Aragon écrit Le Paysan de Paris, Bernanos, Sous le soleil de Satan, Blaise Cendrars, Moravagine, Malraux, La Tentation de l'Occident, Ramuz, La Grande peur dans la montagne, Saint-Exupéry, L'Aviateur.

Beaucoup de peintres travaillent d'arrache-pied en cette année 1926 qui voir la réalisation de chefs-d'oeuvre de Chagall, Magritte, De Chirico, Picasso.

Année faste pour la musique, comme le sont toutes ces années d'entre les deux guerres. Hindemith écrit son opéra Cardillac, Jacques Ibert, Angélique, Kodaly, Harry Janos. C'est aussi en cette année que Berg compose sa Suite Lyrique et Bartok son Premier Concerto pour piano. Ravel écrit les Chansons madécasses qui dénoncent courageusement le colonialisme alors triomphant.

A Vienne, Schönberg commence son Quatuor no 3 et Webern compose Deux Lieder, pour chœur mixte, célesta, guitare, violon, clarinette et clarinette basse, op. 19. Création des Chansons gaillardes de Poulenc et d'Amériques d'Edgar Varèse.

Mort de Claude Monet.
Naissance du compositeur Gÿorgy Kurtag, du musicologue Robbins-Landon, de Marie-Claire Alain, Betsy Jolas, Karl Richter, Galina Vichnevskaïa, Jon Vickers, Joan Sutherland, Hans-Werner Henze et Rita Gorr.

L'équipe de l'émission :