Chefs d'oeuvre et découvertes
Programmation musicale
Samedi 23 novembre 2013
1h 52mn

Georg Frideric Haendel : Te Deum de Dettingen (1743)

C'est évidemment pas un compositeur français qui allait écrire une musique à l'occasion d'une défaite de l'armée française ! C'est à la suite de la Bataille de Dettingen, en 1743, que Handel écrivit cette grandiose partition avec tambour et trompettes. Destinée à la grande cathédrale Saint-Patrick de Londres, elle fut finalement créée dans une toute petite église et devant un parterre étonné par ce joyeux tintamarre. Mais il s'agit d'un chef-d'oeuvre qui sera, ce matin, mis en perspective d'une oeuvre intime, l'Offrande musicale offerte au Roi de Prusse par Johann Sebastian Bach.

Un peu d'histoire... quelques évènements contemporains de 1743

La peste, arrivée à bord d'un navire, fait son apparition à Messine, faisant 40 000 morts. Le sort va s'acharner sur cette ville sicilienne qui connaîtra un tremblement de terre en 1783, puis une épidémie de choléra en 1854 (15 000 morts), un nouveau tremblement de terre assorti d'un tsunami en 1908 qui détruit 91% des constructions de la ville, puis les bombardements de 1943.

D'Alembert publie le Traité de dynamique et Alexis-Claude Clairaut, Théorie de la figure de la Terre.

Le Comte Marc-Pierre de Voyer de Paulmy d'Argenson est nommé secrétaire d'État de la Guerre par Louis XV, au décès du marquis de Breteuil. En 1744, il est nommé surintendant des postes et relais de France. Il soutient les réformes engagées dans l'armée par le maréchal de Saxe, en particulier dans l'artillerie, qui contribuent aux succès de 1744 et 1745. Sa faveur est alors à son zénith : il obtient les « grandes entrées » au moment même où son frère, le marquis d'Argenson, est disgracié. Protecteur des Philosophes comme directeur de la Librairie, il se vit dédier par Diderot et d'Alembert L’Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers. Ami de Voltaire, il lui procura des matériaux pour son ouvrage Le Siècle de Louis XIV : « Cet ouvrage vous appartient, lui écrivit le philosophe il s'est fait en grande partie dans vos bureaux et par vos ordres. »

Afin d'embellir et de moderniser le choeur de la cathédrale de Sens, l'archevêque Languet de Gergy confie, en 1740, la réalisation d'un nouveau maître-autel à des virtuoses du décor baroque. L'architecte florentin Servandoni y installe son fastueux baldaquin inspiré de celui du Bernin à Saint-Pierre de Rome.

Création du Gewandhaus de Leipzig avec un effectif stable destiné aux oeuvres de l'époque et spécifiquement à celles de Johann Sebastian Bach. L'effectif s'agrandit selon les souhaits et les exigences des compositeurs romantiques et la grande notoriété des différents chefs permanents (qui succèdent aux Konzertmeister) parmi lesquels Felix Mendelssohn (qui aide à sortir Bach du purgatoire) vont l'amener au plus haut niveau artistique. Arthur Nikisch étend le répertoire aux compositeurs contemporains. Brahms, Richard Strauss, Dvorak, Tchaïkovski, Bruckner, Mahler, Reger, Schönberg et Wilhelm Furtwängler poursuivront son travail.

Bruno Walter succède à Furtwängler en 1929 mais la montée du nazisme l'oblige à quitter son poste. Aujourd'hui c'est Riccardo Chailly qui en est le directeur musical depuis 2005.

Entrée au vocabulaire des mots gueuleton, inculpation et grippe.

Mort des peintres Nicolas Lancret et Hyacinthe Rigaud

Naissance du compositeur Luigi Boccherini et de Thomas Jefferson, futur président des Etats-Unis d'Amérique

œuvres diffusées :

Georg Frideric Haendel
Te Deum de Dettingen (1743)
Christoph Lowrey, contre-ténor
Robin Firth, ténor
Neal Davies, basse
Richard Marlow, orgue
Choeur du Trinity College de Cambridge
Academy of Ancient Music
Direction : Stephen Layton
HYPERION CDA 67678

Johan Sebastian Bach
Une Offrande musicale, BWV 1079
Le Concert des Nations
Direction : Jordi Savall
ALIA VOX

L'équipe de l'émission :