Chefs d'oeuvre et découvertes
Programmation musicale
Samedi 17 mai 2014
1h 52mn

Franz Berwald : Grand Septuor en si bémol majeur (1828)

C'est le plus grand compositeur suédois de musique instrumentale. On lui doit de nombreuses œuvres de musique de chambre et six magnifiques symphonies. Son Septuor, écrit an 1828, marche sur les traces de celui de Beethoven. Mais c'est une œuvre qui regorge de beaux thèmes soutenus par une véritable expression romantique. Le reste de l'émission est consacré à des œuvres écrites par de jeunes compositeurs particulièrement précoces, Mendelssohn, Bizet, Mozart et Saint-Saëns.

Franz Berwald
Grand Septuor en si bémol majeur (1828)
The Nash Ensemble
Antony Pay, clarinette
Brian Wightman, basson
John Pigneguy, cor
Marcia Crayford, violon
Brian Hawkins, alto
Christopher van Kampen, violoncelle
Rodney Slatford, contrebasse
CRD 3344

Felix Mendelssohn
Ouverture du Songe d'une nuit d'été
Orchestre Symphonique de Londres
Direction : Claudio Abbado
DGG ABBADO THE SYMPHONY EDITION VOLUME 1

Georges Bizet
Symphonie en ut majeur
Academy of Saint Martin in the Fields
Direction : Neville Marriner
EMI

Wolfgang Amadeus Mozart
Symphonie concertante pour violon & alto
Augustin Dumay, violon
Veronika Hagen, alto
Camerata Academica de Sazbourg
DGG

Camille Saint-Saëns
Bagatelle opus 3/5 (1856)
Geoffrey Burleson, piano
GRAND PIANO

Un peu d'histoire... quelques évènements contemporains de 1828

La France constitue une armée de 15000 hommes qui débarque le 30 août 1828 dans le Péloponnèse, pour soutenir les Indépendantistes grecs contre les ottomans. C'est l'expédition de Morée. Après avoir évacué l'armée égyptienne, les soldats français prennent le contrôle de nombreuses places fortes turques. L'essentiel des troupes rentra en France fin 1828, mais la présence française durera jusqu'en 1833. Suivant la création d’un Etat grec indépendant, une mission d'exploration scientifique et archéologique est envoyée en Morée, dans la partie méridionale de la Grèce, en 1829. L’historien Edgar Quinet participe à cette mission d’exploration qui durera jusqu’en 1831. A la suite de ce voyage, il publiera De la Grèce moderne et de ses rapports avec l’Antiquité. La Grèce devient dès lors à la mode et on construit à Paris tout un quartier néo-classique qui prend le nom de Nouvelle Athènes. On peut l'admirer aujourd'hui encore puisqu'il il est la fierté du 9e arrondissement, autour de la place Saint-Georges et de la rue d'Aumale, une des plus belles de Paris.

Grillparzer publie : Le Monastère der Sandomir, Victor Hugo, Les Orientales et Pouchkine, Poltava. Walter Scott écrit La Jolie Fille de Perth.

Le sculpteur François-Joseph Bosio exécute une copie du fameux quadrige des Chevaux de bronze de Constantin qui surmontent la basilique Saint-Marc de Venise. Pour la petite histoire, Napoléon avait rapporté l'original antique à Paris à la suite de la première campagne d'Italie victorieuse, mais à la suite de la défaite de Waterloo en 1815, la France avait rendu le précieux quadrige aux Autrichiens qui le rendirent à Venise annexée à l'Autriche par le Congrès de Vienne. Mais l'histoire mouvementée du seul quadrige antique encore existant ne s'arrête pas là. Dans les années 1980, les chevaux originaux ont été placés dans le musée de la Basilique et remplacés par des répliques pour les préserver de la pollution atmosphérique. Déjà ternies au bout de vingt ans, les répliques ont dû être nettoyées et restaurées à leur tour en 2006. Une nouvelle campagne de restauration, mais cette fois du quadrige original est en cours sous l'égide du Groupe des Jeunes du Comité français pour la sauvegarde de Venise. Elle consiste en un dépoussiérage complet du bronze doré des sculptures.

En cette année 1828, Schubert écrit sa Symphonie en ut majeur, qui restera longtemps inconnue, et aussi de son sublime Quintette à cordes avec deux violoncelles. C'est aussi l'année de la Reine de Golconde de Donizetti, du Comte Ory de Rossini et de la Muette de Portici d'Auber.

A Paris le violoniste d'origine allemande François-Antoine Habenek fonde la Société des Concerts du Conservatoire qu'il inaugure en dirigeant la Symphonie Héroïque. En quatre ans, de 1828 à 1831, il donne la première audition intégrale des symphonies de Beethoven à Paris et la réputation de ces concerts va s'étendre dans toute l'Europe. C'est d'ailleurs cet orchestre que Carl Schuricht choisira, 125 ans, plus tard pour enregistrer sa belle intégrale beethovénienne.

Mort de Goya, du sculpteur Jean-Baptiste Houdon et de Franz Schubert.
Naissance de Jule Verne, Henrik Ibsen et Tolstoï.

L'équipe de l'émission :