Chefs d'oeuvre et découvertes
Programmation musicale
Samedi 11 janvier 2014
1h 52mn

Antonin Dvorak : Symphonie no 8, en sol majeur, op. 88 (1889)

Une émission de musiques festives et à la gloire de deux grands compositeurs tchèques : Antonin Dvorak et Leos Janacek. La Symphonie no 8 du premier est pleine de soleil et regorge de mélodies généreuses qui se gravent aussitôt dans la mémoire. La Sinfonietta de Janacek brille de mille feux grâce à une imposante orchestration où scintillent les cuivres. Un large choix de Danses slaves de Dvorak terminera cette émission joyeuse.

œuvres diffusées :

Antonin Dvorak
Symphonie no 8, en sol majeur, op. 88 (1889)
Orchestre Royal du Concertgebouw d'Amsterdam
Direction : Sir Colin Davis (1978)
PHILIPS 420 890

Leoš Janáček
Sinfonietta (1926)
Orchestre Philharmonique Tchèque
Direction : Karel Ančerl (1961)
SUPRAPHON SU 3684-2 011

Antonin Dvorak
Danses Slaves op. 46 & 72
[Danses 1 à10]
Orchestre de Cleveland
Direction : George Szell
SONY CLASSICAL

Un peu d'histoire... quelques évènements contemporains de 1889

Election du Général Boulanger qui va ébranler la Troisième République. Fondation des Galeries Lafayette à Paris. Création de l'Ecole coloniale de Paris. Loi militaire française, astreignant les séminaristes au service armé. Lois sur l'assurance sociale contre l'invalidité et la vieillesse, sur la protection de l'enfance malheureuse. Instauration du permis de conduire. Léon Serpollet est le premier qui l'obtient, le 16 août 1889, sur un tricycle à vapeur. Il était provisoire et il était interdit de dépasser... 16 km/h ! 1889 c'est aussi l'inauguration de la Tour Eiffel qui provoque bien des polémiques et des commentaires acerbes, comme celui signé par un collectif d'artistes, parmi lesquels on citera Alexandre Dumas fils, Guy de Maupassant, Charles Gounod, Leconte de Lisle, Charles Garnier, ou Sully Prudhomme :

II suffit (...) de se figurer une tour vertigineusement ridicule, dominant Paris, ainsi qu’une noire et gigantesque cheminée d’usine, écrasant de sa masse barbare : Notre-Dame, la Sainte-Chapelle, la tour Saint-Jacques, le Louvre, le dôme des Invalides, l’Arc de triomphe, tous nos monuments humiliés, toutes nos architectures rapetissées, qui disparaîtront dans ce rêve stupéfiant. Et pendant vingt ans, nous verrons s’allonger sur la ville entière, frémissante encore du génie de tant de siècles, comme une tache d’encre, l’ombre odieuse de l’odieuse colonne de tôle boulonnée.

Mais la Tour Eiffel est vite devenue le symbole de Paris dans le monde entier, et, beaucoup plus tard, Roland Barthes écrira à son sujet :
Regard, objet, symbole, la tour est tout ce que l’homme met en elle, et ce tout est infini. Spectacle regardé et regardant, édifice inutile et irremplaçable, monde familier et symbole héroïque, témoin d’un siècle et monument toujours neuf, objet inimitable et sans cesse reproduit, elle est le signe pur, ouvert à tous les temps, à toutes les images et à tous les sens, la métaphore sans frein ; à travers la tour, les hommes exercent cette grande fonction de l’imaginaire, qui est leur liberté ; puisque aucune histoire, si sombre soit-elle, n’a jamais pu la leur enlever.
Non loin de là, au Trocadéro, Rimsky-Korsakov dirige des concerts de musique russe dans le cadre de l'Exposition Universelle.

Fondation des universités catholiques de Washington et de Fribourg, en Suisse. Invention de la machine à calculer multiplicatrice de Léon Bollée. Mise au point de la terrible chaise électrique par Harold P. Brown, sur la demande de Thomas Edison, dont ce n'est pas la meilleure idée, alors que les États-Unis cherchent une alternative moins cruelle et plus efficace à la pendaison. Révoltes et massacres de Crète. Bergson publie son Essai sur les données immédiates de la conscience. L'ouvrage est consacré principalement à l'idée de durée, un concept clef de la pensée bergsonienne. La durée échappe à notre conscience qui elle-même nous échappe par la multiplicité de ses états. Il nous faut pourtant tenter de retenir la conscience, la continuer et l'organiser, c'est dans cette tâche que réside notre liberté.

Naissance de Nijinski, Heidegger, Jean Cocteau, Adolf Hitler et Charlie Chaplin

L'équipe de l'émission :