Carrefour des Amériques
Programmation musicale
Jeudi 10 août 2017
58 min

Cuba, la musique et le monde #69: 1955-1958 : les dernières années de Batista

En 1957, malgré la dictature violente du général Batista, Cuba est toujours aussi prospère. Et la capitale, La Havane, reste toujours celle que l’on appelait le Paris des Amériques, une ville bouillonnante de vie...

Cuba, la musique et le monde #69:   1955-1958 : les dernières années de Batista
CD Luis Carbonel/Publicité de voyage transatlantique/Batista / Turismo a Cuba / Renata Tebaldi/Nat King Cole à Cuba

...D’ailleurs en cette période troublée très peu de Cubains prennent pour l’instant le chemin de l’exil.

Les journaux cubains consacrent de nombreux articles à la promotion du tourisme local. Ils incitent les Cubains à mieux connaître leur pays. Pendant ce temps, aux Etats-Unis, un voyage à Cuba ou dans les Antilles est de plus en plus à la mode. D’ailleurs, les Caraïbes entrent en scène avec force à Broadway avec West Side Story. Et les grands chanteurs américains (y compris les chanteurs d’opéra) se produisent dans les grands cabarets havanais: Nat King Cole, Robert Merril, Helen Traubel.
Malgré la tension palpable dans la ville de La Havane, le public ne déserte pas les salles de spectacles et les concerts et les soirées d’opéra font le plein. Igor Markevitch est le chef attitré du Philharmonique de La Havane.
Que de grands artistes en 1957 : le ballet français de Janine Charrat, le pianiste Wilhelm Kempf Puis Christian Ferras ovationné. Du côté des grands chanteurs d’opéra : Fedora Barbieri, Renata Tebaldi en diva assoluta et deux grandes chanteuses de l’Opéra de Vienne : Hilde Gueden et de Lisa della Casa. Quant aux musiciens cubains, le compositeur Julián Orbón continue une belle carrière internationale et le jeune Aurelio de la Vega compose la première œuvre dodécaphonique d’importance à Cuba. Au milieu d’une répression féroce, la Société culturelle Nuestro Tiempo et le parti communiste, dont elle est très proche, ont pignon sur rue durant toute la dictature de Batista jusqu’à la victoire de la Révolution. Une ambiguité symptomatique de la dictature de Batista...

Manuel Torrente / Salvador López, Así es mi suelo cubano
Luis Carbonell, récitant
Numidia Vaillant, piano
Trio Antillano
LP 33 tours KUBANEY - MT 102

Leonard Bernstein, West Side Story (extr.) :
-Mambo
Orchestre Simón Bolívar de Caracas
Dir Gustavo Dudamel
CD Deutsche Grammophon B001 1340-02

Osvaldo Farrés, Tres Palabras
Nat King Cole, chant
Orchestre de Gonzalo Romeu
CD EMI - IBER-EP-39

Harold Gramatges, In Memoriam Frank País
Orchestre Symphonique National de Cuba
Dir Manuel Duchesne Cuzán
LP 33 tours EGREM - LD-4219

Richard Strauss, Arabella (extr.) :
-Aber das Richtige
Lisa della Casa (Zdenka)
Hilde Gueden (Arabella)
Orchestre Philharmonique de Vienne
Dir Georg Solti
LP 33 Tours LONDON Records - A-4412

Jacques Ibert, Angélique
-extraits
Solistes, chœur et Orchestre Théâtre Massimo de Palerme
Dir Yoram David
CD Warner Fonit - 8573 83513-2

Julián Orbón, Himnus ad Galli Cantum
Dorothy Renzi, soprano
Ensemble orchestral dirigé par Carlos Surinach
LP 33 Tours Heliodor - H / HS 25037

Pérez Prado, Patricia
Pérez Prado et son orchestre
LP 33 Tours RCA – 75456

Aurelio de la Vega, Quatuor à cordes en mémoire d’Alban Berg (extr.) :
-1er mouvement
Cuarteto Latinoamericano
Archives privées du Compositeur

Philippe Gérard / Jacques Larue, Heaven have Mercy (Miséricorde)
Edith Piaf, chant
Orchestre et chœur dir Robert Chauvigny
CD Fantastic voyage - Edith Piaf à Carnegie Hall 1957

Julián Orbón, Tres Danzas Sinfónicas (extr.) :
-3-Declamatoria
Orchestre Symphoniques des Asturies
Dir Maximiliano Valdés
CD Fono Astur - FA CD 8785

Richard Rodgers / Oscar Hammerstein, State Fair (extr.) :
-It’s a grand Night for singing
Helen Traubel, soprano
Orchestre Dir Richard O’Connell
78 Tours Columbia - 17510-D (Col 37516)

L'équipe de l'émission :
Mots clés :