Dimanche 1 décembre 2019
1h

Que viva Mexico ! Avec Ana Lara et Vincent Lhermet

A l’occasion du Festival Manca de Nice, Laurent Vilarem sillonne le XXIe siècle mexicain en compagnie de la compositrice Ana Lara et de l’accordéoniste Vincent Lhermet. Cap sur un pays où les racines amérindiennes se mêlent à l'avant-gardisme et à la modernité !

Que viva Mexico ! Avec Ana Lara et Vincent Lhermet
Ana Lara et Vincent Lhermet, © Lorena Alcaraz, Jean-Baptiste Millot

Du 5 au 7 décembre, c’est toute la France qui vibre aux couleurs du Mexique. Au Festival Manca de Nice, l’Orchestre Philharmonique de Nice dirigé par György Rath crée Cuando caiga el Silencio de la grande compositrice Ana Lara (6 et 7 décembre). A l’autre bout du pays, l’Orchestre National de Lille sous la direction de Josep Vicent présente un programme mexicain avec Sensemaya de Revueltas et la création française du Concierto de otoño d’Arturo Márquez par le trompettiste Pacho Flores (5,6 et 7 décembre). 

Une histoire mouvementée

La grande date du Mexique moderne est la révolution de 1910. Après le régime autoritaire pro-européen de Porfirio Diaz, le pays redécouvre ses racines amérindiennes. Durant les années 1920, le gouvernement d’Álvaro Obregón promeut les arts pour reconstruire l’identité culturelle du territoire. C’est la grande époque du muralisme de Rivera et Orozsco, et en musique, la période des Carlos Chavez et Silvestre Revueltas… 

Les racines amérindiennes du Mexique

Dans son disque Cantares Mexicanos (Tempus Classico), l’accordéoniste Vincent Lhermet mêle sept pièces de compositeurs et compositrices contemporains mexicains (Georgina Derbez, Itzam Zapata, Ana Lara, Javier Torres Maldonado, Alejandro Romero, Jorge Torres Saenz, Victor Ibarra) au Canto de Nezahualcoyotl, un recueil de chants aztèques en nahuatl, rassemblés par les espagnols au XVIe siècle lors de la Conquête.

Le projet : 

Le modernisme mexicain

Autre aspect de la musique nationale : son modernisme. La musique mexicaine oscille entre un art très folklorique, et en même temps, très cosmopolite et avant-gardiste. Quand on écoute du Revueltas, on est frappé par la violence du langage. En peinture, les toiles de Frida Kahlo sont désormais universelles, et en architecture, des artistes comme Luis Barragan ou Juan O Gorman, ont réalisé des bâtiments inspirés par les théories de Le Corbusier. 

Casa Luis Barragan
Casa Luis Barragan

Figure majeure de la musique mexicaine, Julian Carrillo imagine dès 1925 une écriture microtonale. Esprit novateur et visionnaire, il fabriquera lui-même des instruments en huitième voire en seizième de tons. Aujourd’hui encore, sa musique étonne par son esprit pionnier… 

Ana Lara

Ana Lara (née en 1959) est l’une des figures majeures de la musique contemporaine mexicaine. Après des études à Mexico, elle se forme aux côtés de Wlodzimierz Kotonski et Zbigniew Rudzinski à l'Académie de musique de Varsovie. Parmi ses œuvres principales : Au-delà du visible et Shifting Colours pour quatuor à cordes, Cuatro habitantes pour quatuor de percussions et orchestre… En 2016, elle est nommée directrice de l’Institut culturel du Mexique à Paris. 

Où écouter de la musique mexicaine en France ?

  • Le 5 décembre à Lille (Auditorium du Nouveau Siècle)
  • Le 6 décembre à Boulogne -sur-Mer
  • Le 7 décembre à Douchy-les-Mines
  • Les 6 et 7 décembre à Nice (Opéra) : Festival Manca

L’invité : Jean-Frédéric Neuburger 

Jean-Frédéric Neuburger
Jean-Frédéric Neuburger, © Carole Bellaiche

Le pianiste et compositeur Jean-Frédéric Neuburger présente le jeudi 5 décembre à la Fondation Louis Vuitton de Paris un récital contemporain avec des pièces de Sciarrino, Adès, Boulez et la création mondiale de ses Etudes n°4, 5 et 6.

Retrouvez les conseils d'écoute de Laurent Vilarem dans sa playlist :

Programmation musicale

Ruben Fuentes
La Bikina
Mariachi Vargas de Tenochtitlan

Silvestre Revueltas
La Noche de Encantamiento
Orquesta Juvenil Universitaria Eduardo Mata
Gustavo Rivero Weber (direction)
Label : Naxos

Ana Lara
Angeles de llama y hielo
Orquesta Philharmonica de la UMAM Ciudad de Mexico
Ronald Zollman (direction)

Alejandro Romero
El sitio que le he prestado al aire
Vincent Lhermet (accordéon)
Label : Tempus Clasico

Ana Lara
Cuatro habitantes
Filarmónica de la Ciudad de Mexico, Tambuco Ensamble de Percusiones de Mexico
Enrique Barrios (direction)

Victor Ibarra
De nadie es su casa la tierra
Vincent Lhermet (accordéon)
Label : Tempus Clasico

Julian Carrillo
Preludio a Colon
Mitsuko Shirai (mezzo), Juan Pablo Izquierdo (direction)
Label : Capriccio

Ana Lara
La Suplicante
Vincent Lhermet (accordéon)
Label : Tempus Clasico

Jean-Frédéric Neuburger
Etude n°2
Jean-Frédéric Neuburger (piano)

Arturo Marquez
Danzon n°2
Orquesta Sinfonica Simon Bolivar, Gustavo Dudamel (direction)
Label : Deutsche Grammophon

L'équipe de l'émission :