Dimanche 21 novembre 2021
1h

A l'improviste avec le duo OSILASI au festival Météo

Dernier chapitre de notre feuilleton mulhousien ce soir dans A l’Improviste, avec un concert saisi sur le vif au Festival Météo le 27 août dernier : le duo OSILASI.

A l'improviste avec le duo OSILASI au festival Météo
Le duo OSILASI, © Jean-Claude Sarrasin

Concert du duo OSILASI

Célia Jankowski et Léa Roger jouent ensemble depuis 8 ans. Leur duo doit son nom au mot « oscillations » en indonésien. Osilasi a en effet le goût des voyages. Les deux musiciennes aiment les lointains ; la harpiste Léa Roger a d’ailleurs étudié l’anthropologie.

Léa Roger est Bretonne, elle joue de la harpe celtique : c’est son instrument, mais elle l’a détournée, enrichie. Elle la prépare et l’amplifie. Elle lui ajoute des pédales d’effets électroniques. Elle développe le côté percussif de la harpe, sa résonance, et intègre les sons parasites de l’instrument. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Célia Jankowski vient de la région de Toulouse. Elle est venue à la création par les arts plastiques, la performance et les installations. Très vite, elle a utilisé la voix, en explorant les aspects rythmiques de cet instrument. L’influence de Meredith Monk a été déterminante.
Son instrument premier c’est la percussion, la batterie. Comme elle aime bouger en jouant, elle a mis de côté les accessoires habituels des batteurs. Elle joue debout, sur des éléments de batterie soigneusement sélectionnés, auxquels elle ajoute une boîte à bourdon.

Le duo OSILASI
Le duo OSILASI, © Jean-Claude Sarrasin

La musique du duo OSILASI est inclassable, mais elle est traversée par deux grosses influences : les musiques traditionnelles et les musiques expérimentales. Le terme de musique « tribale » revient souvent quand on évoque les vagues sonores qui se développent dans leurs concerts. Ce terme ferait bondir pas mal d’anthropologues … et est sans doute un peu approximatif.

Le public de Motoco, l’ancienne friche industrielle DMC de Mulhouse, en tout cas, s’est laissé happer par les volutes d’une musique qui joue sur la variation : elle n’est ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre, et vous prend dans ses filets !

Prise de son : Patrick Müller, Benjamin Thuau, Françoise Cordey

  • Discographie d'Osilasi 

- K7 Peripateo, Da ! Heard it records

- Un vinyl sur Okult (à venir)

Echos du festival Météo, édition 2021

Deux vignettes sonores autour de musicien.ne.s invité.e.s sur cette édition

  • Mathieu Werchowski, violoniste

Extraits de son tout nouvel album « Noir paradis, violon and more »
Label du GMEA / Montagne noire
A la mémoire de John Russell

  • Tarzan & Tarzan, Sarah Brault & Marion Jo, voix et violon

Extraits de leur album digital Levure Velours - Bandcamp

L'équipe de l'émission :