Dimanche 18 octobre 2020
1h

À l'Improviste au festival Météo (Mulhouse) et au Carreau du Temple (Paris)

Des extraits de deux concerts dans A l’improviste ce soir. Le premier a été saisi sur le vif au festival Météo à Mulhouse cet été, c’est le duo Micro-Waves, avec Erikm et Nathalie Forget. Le second vient d’être enregistré au Carreau du Temple à Paris, et associe Elise Caron et Edward Perraud.

À l'Improviste au festival Météo (Mulhouse) et au Carreau du Temple (Paris)
À l'Improviste au festival Météo (Mulhouse) et au Carreau du Temple (Paris)

Première partie : festival Météo (2/3)

Cap sur Mulhouse et sa friche industrielle en brique rouge Motoco. Sur les murs de ce lieu d’exception se sont dessinées le 29 août les silhouettes des deux musiciens et les Hauts-Parleurs vintage des Ondes Martenot, hauts-parleurs « préparés » par Nathalie Forget.

C’est dans la salle spacieuse de Motoco que se sont déployés les sons envoûtants et psychédéliques jaillis des deux lutheries électroniques en présence : le dispositif électronique d’Erikm et les Ondes Martenot de Nathalie Forget. Mariage original et audacieux ! 

Un siècle sépare finalement ces deux lutheries, si l'on considère que Maurice Martenot a inventé les Ondes à la fin des années 1920, alors que de son côté Erikm a mis au point il y a quelques années - grâce aux chercheurs du Gmem à Marseille (Centre National de Création Musicale) - un nouveau système, très élaboré, avec lequel il improvise et compose.
Ensemble, Nathalie Forget et Erikm s’emploient à créer un répertoire complètement nouveau pour les Ondes, et ces explorations passent par l’improvisation !

En amont de ce concert, les deux improvisateurs ont travaillé an CNSMdP, où Nathalie Forget enseigne les Ondes Martenot. Lors de ces séances de travail, erikm a enregistré des samples des sons de Nathalie. Ensuite, le duo a poursuivi l’exploration au Gmem de Marseille. 

Ces étapes leur permettent d’avoir aujourd’hui le matériau nécessaire pour improviser sur scène, mais ce n’est pas leur seul objectif.  Ils préparent aussi l’écriture d’une pièce acoustique. Aventure à suivre ...

Deuxième partie : session A l'Improviste au Carreau du Temple

Ça y est ! Les sessions A l’Improviste ont repris au Carreau du Temple à Paris, sept mois après la dernière session de début mars. La joie des retrouvailles, ressentie par les musiciens et le public, était palpable le 12 octobre.

La deuxième partie de cette émission se fait justement l’écho d’un duo qui a improvisé en public au Carreau du Temple ce soir-là : le duo d’Elise Caron et d’Edward Perraud. Ces deux-là se connaissent depuis une petite dizaine d’années, et réinventent à chaque fois. Ils ont l’improvisation, l’invention chevillée au corps. Elise Caron chante, joue de la flûte, invente des mots, des chansons, des syntaxes même. 

Elle joue avec les mots, les sons, les situations, les micros, la réverb, et bien sûr elle joue avec sa voix, ses voix ! Edward Perraud lui aussi fait parler sa batterie, ses percussions, avec tout autant d’inventivité, et une énergie, une délicatesse qui n’appartiennent qu’à lui.

C’est donc un vrai dialogue qui se tisse entre eux. Pour témoin, un premier album paru sur le label d’Edward Perraud, le label Quark Records : Bitter Sweets. Un deuxième disque est sur le point de voir le jour, sur le même label, baptisé cette fois Happy Collapse (parution décembre prochain). 

Décidément, Elise Caron et Edward Perraud aiment le doux-amer et les Oxymores !

A l’improviste a 20 ans !

Pour fêter cet anniversaire, rejoignez-nous sur France Musique la nuit du 31 octobre au 1er novembre, de minuit à 7h00.

Sept heures de musique improvisée enregistrées sur différents festivals, mais aussi des reportages, des fanfares sauvages, un spectacle Fluxus sous les arbres, et une masterclasse de la contrebassiste Joëlle Léandre !

L'équipe de l'émission :