Dimanche 31 mai 2015
1h 19mn

De l’art du timbre vocal : au cœur du khöömii en Mongolie

Ce soir, nous partons aux confins de l’asie centrale, dans cette partie de l’altaï de Mongolie où le chant, qu’on appelle diphonique signifie beaucoup plus que bourdon et mélodies d’harmoniques. Pour nous guider, nous recevons l'ethnomusicologue Johanni Curtet.

► Rencontres mongoles

Texte : Johanni Curtet et Olivier Gassies
Photographies : Olivier Gassies (Olga)

Photo mongoles 1 - olga
Photo mongoles 1 - olga

Au cours de mes recherches de doctorat, lors d’un séjour dans l’Altaï mongol en 2010, je découvre dans une brochure le nom de Khafeziin Khuantai, présenté comme diphoneur et barde, résidant à Bulgan dans la province de Bayan-Ölgii. Depuis des années, je me suis mis en quête d’enregistrer tous les détenteurs du chant diphonique en Mongolie. Jusqu’ici, je n’avais jamais entendu parlé de ce khöömiich (diphoneur). Le maître de khöömii Sengedorj, qui m’accompagne souvent pour faciliter les relations sur le terrain, n’en a jamais eu vent, mais il pense que le déplacement vaudra le coup.
Accompagné de Sengedorj et de mon ami photographe Olivier Gassies, nous partons à travers l’Altaï, à la recherche de ce mystérieux diphoneur. Sur la route entre la ville de Khovd et le village de Bulgan, le voyage s’avère être riche en musique. En demandant notre chemin et des renseignements sur Khafeziin Khuantai, que personne ne semble connaître, les nomades nous renvoient vers d’autres musiciens et danseurs. Une semaine de route et de rencontres passe.

Photo mongoles 2 - olga
Photo mongoles 2 - olga

Au moment où nous parvenons à retrouver Khafeziin Khuantai, il m’apprend qu’il n’est pas du tout diphoneur, ni barde, pas même musicien mais environnementaliste ! Il me demande pourquoi je pensais qu’il serait musicien et quelle était la raison de ma visite. En évoquant la mention de son nom lu quelque part, il répond alors à ma question : une simple erreur éditoriale…

Photo mongoles 3 - olga
Photo mongoles 3 - olga

Cette série de photographies raconte ce parcours : la piste, les recherches, les obstacles, les rencontres musicales et humaines, l’hospitalité, la pratique du khöömii. Les couleurs singulières des photographies proviennent de pellicules dénichées en urgence sur le marché de Khovd avant le départ. Leur date de péremption était dépassée depuis 2004. Ce quiproquo et ces pellicules nous invitent à parcourir le diaporama d’un Altaï musical mongol.

Retrouvez l'ensemble des photos de ces rencontres mongoles ICI

► Johanni Curtet

Johanni Curtet sur le terrain  © O.Gassies
Johanni Curtet sur le terrain © O.Gassies

Johanni Curtet est ethnomusicologue, spécialiste du chant diphonique (khöömii), de la musique traditionnelle mongole, des questions liées à la transmission, l’histoire et l’ethnomusicologie, au patrimoine culturel immatériel. Il a enseigné le chant diphonique pour différentes structures (Université Rennes 2, Cité de la musique, Théâtre de la Ville, Les Orientales, Les Suds à Arles, DROM, CPFI, etc.) et a été vacataire à l’INALCO en langue, civilisation et culture mongoles en 2014. Directeur artistique de Routes Nomades, il organise des tournées et produit des disques de musique traditionnelle mongole depuis 2006. Il est conseiller scientifique et artistique pour des projets internationaux (coproductions Théâtre de la Ville/France Musique, Festival International des musiques sacrées de Fès, etc.). Musicien guitariste et diphoneur dans le trio Meïkhâneh, il accompagne aussi son maître Tserendavaa Dashdorj et son fils Tsogtgerel dans de nombreux théâtres et festivals. En 2010, il a participé à l’inscription du khöömii mongol sur la liste représentative du Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité à l’UNESCO.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur les sites : Société Française d'Ethnomusicologie et Routes Nomades

► Lire, voir, entendre Johanni Curtet

Travaux universitaires
• novembre 2013 : La transmission du khöömii, un art du timbre vocal : ethnomusicologie et histoire du chant diphonique mongol, thèse de doctorat en musicologie, sous la direction d’Hervé Lacombe et Alain Desjacques, Université Rennes 2, mention « Très honorable », 613 p. et 1 CD.
• juin 2006 : *Le xöömij : proposition de classification du chant diphonique mongol*, chez les chanteurs professionnels, mémoire de Master, sous la direction d’Hervé Lacombe et le tutorat de Trân Quang Hai, Université de Rennes 2, mention « Très bien », 2 vols., 214 p. (mémoire), 86 p. (annexes) et 3 CD. Articles
• 2015 à paraître, avec Nomindari Shagdarsuren : « Les transformations d’un patrimoine immatériel mongol : de pratiques locales du khöömii à l’objet d’une patrimonialisation », in Les Cahiers du CFPCI, Le Patrimoine Culturel Immatériel en France et en Allemagne : Approches conceptuelle et pratique comparées d’une notion d’un type nouveau, Vitré : Centre français du patrimoine culturel immatériel, Maison des Cultures du Monde.
• 2014, avec Nomindari Shagdarsuren : « Le PCI de Mongolie sur les listes de l’Unesco : traditions musicales et enjeux de sauvegarde », Actes des Rencontres internationales du patrimoine culturel immatériel en Bretagne, Dastum/Bretagne Culture Diversité, p. 51-61.
• 2014 : « L’apport de l’enregistrement dans l’étude ethnomusicologique et historique du chant diphonique mongol », in Musique et enregistrement, Rennes : P.U.R., coll. Aesthetica, p. 123-136.
• 2013 : « Une première approche sur la transmission du chant diphonique en Mongolie », Études mongoles et sibériennes, centrasiatiques et tibétaines, 43-44, en ligne, mis en ligne le 20 septembre 2013

Discographie
Enregistrements ethnograhiques
• à paraître en janvier 2016 : Anthologie du khöömii mongol (titre provisoire), Double-disque et livret trilingue (français, anglais, mongol), Paris : Buda Musique / Routes Nomades.
• 2010 : Dörvön Berkh, Four Shagai Bones, Masters of Mongolian Overtone Singing, 1 CD: enregistrements, photos et livret 11 p., Leiden : Pan Records, Ethnic Series.
• 2008 : Tserendavaa et Tsogtgerel, Chants diphoniques de l’Altaï mongol, 1 CD/1 DVD: enregistrements, photos et livret 27 p., Paris : Buda Musique, coll. Musiques du Monde.

En tant que diphoneur et guitariste
• 2012 : Meïkhâneh,La maison de l’ivresse, Rennes : Cas particuliers

Filmographie
• 2012 : DVD du film Maîtres de chant diphonique, film 53’ et bonus 33’, Les Films du Rocher / La Curieuse / Routes Nomades.
• 2010 : Maîtres de chant diphonique : film documentaire 53’ réalisé par Jean-François Castell, Les Films du Rocher / La Curieuse.

Conférence en ligne
La transmission du höömij, un art du timbre vocal
Atelier Sciences et Voix, GIPSA-Lab, CNRS, Grenoble

Projets musicaux
Urbi & Orbi

Meïkhâneh

{% embed youtube zSUlBwNa21Y %} Actualités diphoniques avec Routes Nomades
• L’ensemble Voix Nomades Sardaigne-Mongolie en tournée européenne du 26 juin au 11 juillet : Ravenna festival, festival Asti theatro, Førdefesivalen, Rozstaje 2015 Crossroads Festival…

Concert unique en France de Ts. Tsogtgerel et N. Ganzorig au musée de Bibracte le 11 juillet 2015

A venir en 2016 :
• Janvier 2016 : sortie du disque Anthologie du khöömiimongol (titre provisoire) chez Buda musique.
• Avril-mai 2016 : tournée occidentale de promotion de l’anthologie, 12 musiciens invités
Informations à venir sur Routes Nomades

► Le fil musical de l’émission

Tserendavaa au pied du Mont Jargalant Altai, Chandman © 2010, Johanni Curtet
Tserendavaa au pied du Mont Jargalant Altai, Chandman © 2010, Johanni Curtet

-Entretien avec D. Darjaa, enregistrement de terrain, sous sa yourte, Chandmani, province de Khovd, été 2010, J. Curtet.

-Haramgui, B. Amartüvshin de l’ensemble Egschiglen, Zazal, HE10 Heaven and Earth, 2000.

-Gooj nanai (nom d’un personnage) et Gunan khar (Le cheval noir), par L. Mangaljav, enregistrement de terrain, Tes, province d’Uvs, 26/09/10, J. Curtet.

-Entretien avec D. Darjaa, enregistrement de terrain, sous sa yourte, Chandmani, province de Khovd, été 2010, J. Curtet.

-Les flots de la Khökh salyn gol, enregistrement de terrain, Mont Jargalant Altaï, Chandmani, province de Khovd, août 2009, J. Curtet.

-Imitation khöömii des flots de la rivière Khökh salyn gol, par D. Tserendavaa, enregistrement de terrain, Mont Jargalant Altaï, Chandmani, province de Khovd, août 2009, J. Curtet.

-Cascade du Mont Jargalant Altaï, enregistrement de terrain, Chandmani, province de Khovd, août 2009, J. Curtet.

-Khümüün törölkhtön (L’humanité), par D. Tserendavaa, enregistrement de terrain, Chandmani, avril 2007, Paris : Buda Musique, extrait du disque Tserendavaa & Tsogtgerel, Chants diphoniques de l’Altaï mongol (2008).

-Khöömii Tsuur, flûte tsuur par N. Sengedorj, enregistré en été 2009, Leiden : Pan Records, extrait du disque Dörvön Berkh, Four Shagai Bones, Masters of Mongolian Overtone Singing (2010).

-Emission vocale agiralt, par D. Battulga, enregistrement de terrain, Mönkhkhairkhan, province de Khovd, 11/09/2010, J. Curtet.

-Extrait d’épopée, chant et luth tovshuur par Kh. Seseer, enregistrement de terrain, sous sa yourte, ville et province de Khovd, 20/04/07, J. Curtet.

-Buural tokhoin magtaal (chant de louanges à la rivière Buural tokhoi) par E. Toivgoo (acc. luth tovshuur ), extrait du disque de l’ensemble Altai Khairkhan, Whistle in the wind, Amsterdam, Window to Europe, 2003.

-Khaan Kharangui (Le roi Kharangui), sifflement isgeree, par T. Erdenebüren, enregistrement de terrain, Mankhan, province de Khovd, 10/09/10, J. Curtet.

-Baatar Tsogtyn nagats (L’oncle de Baatar Tsogt), « flûte de gorge » khooloin limbe, par Ts. Tserennadmid, archive sonore de la Radio nationale publique de Mongolie, bande n°5.3207 (date d’enregistrement inconnu).

-Djangas taïga (La taïga Djangas), aman tashilt, par O. Lkhagvaajii, enregistrement de terrain, Oulan-Bator, 1/07/11, J. Curtet.

-Khöömiinii nair (Fête de khöömii ), par Ts. Tserendavaa, Ts. Tsogtgerel et J. Curtet, enregistrement de terrain, Oulan-Bator, avril 2007, Paris : Buda Musique, extrait du disque Tserendavaa & Tsogtgerel, Chants diphoniques de l’Altaï mongol (2008).

-Extraits sonores d’exercices d’apprentissage du khöömii : Les sept voyelles mongoles dans l’exercice de contrôle du bourdon vocal Exercice « langele » Exercice « l » la langue au palais, par D. Tserendavaa et ses élèves, enregistrements de terrain, centre culturel de Darvi, province de Khovd, été 2009, J. Curtet.

-Démonstration de khöömii en direct par Johanni Curtet.

-Shöniin tald… (Sur la steppe la nuit), version soliste, texte de D. Nyamaa, composition, luth dombra, chant de gorge, khöömii par J. Curtet (trio Meïkhâneh).

-Goviin öndör (Le Grand du Gobi), isgeree khöömii (khöömii sifflé) et vibrato par D. Sundui, archive sonore de la Radio nationale publique de Mongolie, bande n°31254, 1965.

-Buyant gol (La rivière bienfaitrice), Altain shingen khöömii par N. Sengedorj, enregistrement de terrain, Shuutyn tokhoi, province de Khovd, août 2009, J. Curtet.

-Yunden göögöö, khöömii sifflé par T. Ganbold, archive sonore de la Radio nationale publique de Mongolie, bande n°32884, enregistré le 11 septembre 1987.

-Dörvön khöömiinii töröl (Quatre types de khöömii ) par Ts. Tsogtgerel, enregistrement de terrain, Oulan-Bator, avril 2007, Paris : Buda Musique, extrait du disque Tserendavaa & Tsogtgerel, Chants diphoniques de l’Altaï mongol (2008).

-Uulyn kharkhiraa (kharkhiraa de montagne, dag kargyraa en touva) par B. Bapizan, enregistrement de terrain, Tsengel, province de Bayan-Ölgii, aout 2009, J. Curtet.

-Ser ser salkhi, technique dandildakh par S. Khas-Ochir, archive sonore de la Radio nationale publique de Mongolie, bande n° 2.32256, enregistré à la radio le 19/01/1983 par J. Badraa.

-Khöömiin kholboo ayalguu (Liaison de khöömii) par Ösökhjargal Pürevsüren (diphoneuse) de l’ensemble Khukh Mongol, extrait du disque Minii nutag, Hamburg, 5Special, 2004.

-Sonsgood, par l’ensemble Altan Urag, extrait de l’album Blood, Oulan-Bator, autoproduction, 2009.

-Dillu, par l’ensemble Voix Nomades Sardaigne-Mongolie (Cuncordu E Tenore de Orosei, Ts. Tsogtgerel et N. Ganzorig), extrait inédit, live au festival de Fès des musiques sacrées du monde 2013.

-Dörvön nastai khaliun (Le cheval isabelle âgé de quatre ans), par l’ensemble Voix Nomades Sardaigne-Mongolie (Cuncordu E Tenore de Orosei, Ts. Tsogtgerel et N. Ganzorig), extrait inédit, live au festival de Fès des musiques sacrées du monde 2013.

L'équipe de l'émission :
Mots clés :