Dimanche 23 novembre 2014
1h 19mn

Chants de l'intime au Tadjikistan

Ce soir nous partons au Tadjikistan, moins à la découverte de la grande et magnifique tradition classique que d’un répertoire plus intimiste, celui des bardes tadjiks appelés hofizs qui chantent la douleur de la séparation, une douleur érigée en forme et qui pour nom le falak. La vocalité est sublime, l’univers des hofizs est fascinant. Derrière les notes et derrière les symboles, c’est toute une approche poétique et anthropologique de l’intime au Tadjikistan que nous dévoile notre invitée : Ariane Zevaco

carte
carte
Un paysage au Qaroteguine, nord-est du Tadjikistan ©Ariane Zevaco
Un paysage au Qaroteguine, nord-est du Tadjikistan ©Ariane Zevaco

► Le monde musical tadjik

Classiques ou populaires ? La partition généralement envisagée des musiques au Tadjikistan distingue le shashmaqom de Boukhara, principal répertoire de musique « savante » (klassiki ), davantage joué au nord du pays et partagé avec l’Ouzbékistan, et le falak et les autres répertoires « populaires » (khalqi ) souvent dits « montagnards ». Mais les musiciens, classiques ou populaires, partagent les mêmes contextes sociaux de jeu, et leur principal lieu de reconnaissance est celui des banquets rituels (**tuy)**, tenus pour les rites de passage, en particulier les mariages, les fiançailles, les circoncisions.

Murodbek Ramazon au rubob et son neveu Nobovar Chanorov au sétor, accordage de ces deux luths spécifiques à la région du Badakhshan. Khorog, 9 mai 2006 © Ariane Zevaco
Murodbek Ramazon au rubob et son neveu Nobovar Chanorov au sétor, accordage de ces deux luths spécifiques à la région du Badakhshan. Khorog, 9 mai 2006 © Ariane Zevaco

Nobovar Chanorov et son groupe Shams
Concert en 2014 :

Concert en 2013 :

En concert à Paris en 2003 :

► Ariane Zevaco

Pour son travail de doctorat, Ariane Zevaco se concentre sur les dynamiques socio-musicales à l'œuvre dans les mondes musicaux persanophones. L'étude des collaborations entre musiciens de répertoires différents, les revendications identitaires, les usages du passé révèlent certains changements dans les attributions statutaires de la tradition, en parallèle à des représentations parfois contextuelles de l’idéal musical. Les contradictions qui émergent de la confrontation des pratiques tant poétiques que musicales et des discours permettent de (re)définir la façon dont les musiciens envisagent leur ancrage « traditionnel ». (Extrait du Centre de Recherche en Ethnomusicologie)

► Lire, voir, entendre Ariane Zevaco

(à paraître en décembre 2014)
« Texte et contexte de la tradition, du vécu intime au rituel. Les chants falak au Tadjikistan », in Charlotte Poulet et Nicolas Bénard Dastarac (eds), Chant pensé, chant vécu, temps chanté : Formes, usages et représentations des pratiques vocales, Paris : Delatour. 2012 « Réseaux, espaces et représentations : le musicien tadjik, persan et soviétique », in Anne Ducloux, Svetlana Gorshenina, Anna Jarry-Omarova (sous la dir. de), Anthropologie des réseaux en Asie centrale, Paris : CNRS Editions, p. 201-231.

2011 « Chant du destin et identité nationale : la promotion du falak tadjik ». Cahiers d’Asie Centrale (19-20): 381‑403.

2009 « Sur le « Mail des Rhapsodes » : Sociabilités traditionnelles, groupes de statut, ethnies minoritaires en Asie Centrale soviétique ». Asiatische Studien – Etudes asiatiques : 273‑321 (Ariane ZEVACO & Stéphane A. DUDOIGNON)

2009 « A la recherche de la nouvelle voie : un musicien traditionnel et contemporain en Iran », L’Iran, derrière le miroir. Arles: Actes Sud/La pensée de midi : 76‑84

2006 « Mémoire et création musicale », actes du colloque « Musique, anthropologie et transculturalité », sous la direction de Jean-Loup Amselle et Frédéric Deval. EHESS/Fondation Royaumont : 49‑55.

► Le fil musical de l'émission

(Les musiques ci-dessous ne sont pas libres de droits)
Ghazal (Extrait du disque Tadjikistan : Chant des Bardes )
Sanubar Londokov, chant et luth setor du Badakhshan, accompagné par son frère
(VDE-Gallo Records ‎– VDE CD-973)

Bayât, Qara Kâz
Abdorahim Hamidov, luth dutâr
(VDE-Gallo Records ‎– VDE CD-735)

Falak, roghi et ufar (Enregistré à Douchanbe le 24 octobre 2010)
Mirzovatan Mirov, chant et dumbra
Sa'dulloh Karimov, chant et ghijjak
(Son Conservatoire National de Douchanbe)

Robâyât-e Khojandi / Quatrains de Khoudjand (Extrait du disque Asie centrale. Traditions Classiques (Vol 2) )
Jurabek Nabiev, chant
Shovkat Nabiev, tanbur
Abdorahim Hamidov, dutâr
Bayât Hayraqulov, ud
Gufronjân Rahimbaev, dâyra
(Ocora Radio France)

Rubâ'i, Ghazal et Mukhammas (Enregistrement de Barawn - Région du Darwâz - en mai 1990)
Abdullâh Mamadshâyev et le groupe de Vanj
(VDE-Gallo Records ‎– VDE CD-973)

Be Parvo Falak (Falak "sans crainte"), Pamir
Panjshanbe Jorubov, chant
(Kaylas Rekords)

Falak, chant de solitude (Enregistré à Douchanbe en 2005)
Gulchereh Sodiqova, chant
(Son Ariane Zevaco)

Chant Lapar (Enregistré à Paldorak en 2010)
Bobo Huseyn et Apa Muqaddas, chant
(Son Ariane Zevaco)

Poèmes populaires du Badakhshan, région de Rushon (Enregistré à Douchanbe en 2007)
Nobovar Chanorov, chant et accordéon chromatique
(Son Ariane Zevaco)

Hofizi Hilwatnishin (Enregistré à Douchanbe lors d'un banquet de mariage en 2003)
Daler Nazar et Nobovar Chanorov : chant, accompagnés du groupe Shams
(Son Nobovar Chanorov & Groupe Shams)

Falak, quatrains populaires (Enregistré à Kulob, le 18 mai 2004)
Ruzigol Qossim, chant et dumbra
(Son Ariane Zevaco)

Ghazal (Enregistré le 06 mai 2004 au musée de Qurghon-Teppa)
Mahmadali Ayubi, chant et dumbra
(Son Ariane Zevaco)

• Chanson populaire (Enregistré le 26 avril 2004 au Collège des Arts à Douchanbe)
Dona Bahrom, chant et târ, avec ses élèves du Collège des Arts : chant, accompagnés par deux musiciens au doyra et au rubob qashghâri
(Son Ariane Zevaco)

Falak en Maqom de Darwoz (Enregistré le 26 avril 2004 au Collège des Arts à Douchanbe)
Dona Bahrom, chant et dumbra
(Son Ariane Zevaco)

Dur Mashaw « Ne t’éloigne pas », poème de Rumi
Davlatmand Kholov, chant et setâr
Abdusattar Avdullaev, tablak
(Maison des Cultures du Monde - W 260038)

L'équipe de l'émission :
Mots clés :