Samedi 3 avril 2021
3 min

La Cantate BWV.150 de Jean-Sébastien Bach par Voces 8 et l’Academy of Ancient Music

Marc-Olivier est tombé fou amoureux ! on ne sait si c'est de l'œuvre, du chœur, des instrumentistes, de la vidéo...

La Cantate BWV.150 de Jean-Sébastien Bach par Voces 8 et l’Academy of Ancient Music
Portrait du compositeur Jean-Sébastien Bach, © Getty / Fine Art Images/Heritage Images

Saskia de Ville : Marc-Olivier, il semble que vous soyez tombé amoureux !

Marc-Olivier Dupin : Oui, à la folie ! en me promenant sur Youtube pour préparer cette chronique, j’ai trouvé il y a quelques temps une vidéo dont je suis littéralement tombé amoureux ! L’œuvre d’abord, la Cantate BWV.150 de Jean-Sébastien Bach mais aussi l’interprétation conjuguée de Voces 8 et de l’Academy of Ancient Music.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Voici, un extrait du premier chœur, sur un merveilleux thème chromatique.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Saskia de Ville : et qu’est-ce qui vous séduit particulièrement ?

Marc-Olivier Dupin : L’œuvre d’abord : une sublime cantate en si mineur, tonalité que Bach aimait particulièrement. J’aime la présence quasi constante du chœur, dans une polyphonie si riche. Au-delà de l’œuvre qui est bouleversante, j’aime tout dans cette vidéo : j’aime la beauté des voix et des instruments. On a le sentiment en voyant les interprètes que le jeu se fait dans la plus grande simplicité, sans effort et dans une écoute partagée hors du commun, très justement filmée.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Saskia de Ville : Quel est le rôle du chef dans une telle réalisation ?

Marc-Olivier Dupin : En l’occurrence, le chef est tantôt chef d’orchestre et chef de chœur, tantôt chanteur soliste. Et quand il dirige, c’est vraiment parce que le groupe en a besoin. Aucun trip de son égo ! Il n’intervient que lorsque cela est nécessaire. Son rôle est simplement de l’ordre de l’artisanat juste.

Saskia de Ville : Et comment s’organise la présence du chœur ?

Marc-Olivier Dupin : dans cette approche chambriste de la musique, les chanteurs sont selon les mouvements, solistes ou choristes. Vous allez trouver ça futile, mais j’adore comment ces jeunes artistes participent à cet enregistrement, sans surenchère du vêtement… en pull, en jeans, parfois un café à la main ! La vidéo montre une façon sublime de faire de la musique, la force tranquille, le partage l’écoute et des regards. C’est d’autant plus remarquable que l’œuvre n’est pas sans difficultés, notamment pour le chœur.

Et pour finir, un Aria pour alto, ténor et basse avec une basse continue qui ronronne délicieusement. Que du bonheur !

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

L'actualité de Marc Olivier Dupin

L'équipe de l'émission :