Samedi 23 mai 2020
3 min

Chants d'oiseaux

Paris pendant le confinement : une ville rendue au silence, au bon air et aux oiseaux. Hommage à ces polyphonistes à plumes et à gosiers débridés, qui ont profité de cette période pour nous offrir leurs chants, en redoublant de lyrisme.

Chants d'oiseaux
Gorgebleue à miroir, © Getty / Arterra/Universal Images Group via Getty Images

De tous temps les oiseaux ont fascinés les musiciens 

A la Renaissance, la thématique des oiseaux est liée à l’éveil du printemps et de l’amour. Le génie de Clément Janequin est de donner à entendre le babil musical des oiseaux dans un tissu polyphonique extraordinairement vivant et ingénieux :l’oiseau existe par son chant propre mais également dans le jeu des réponses avec le groupe. L’oiseau est indéniablement un grand contrapuntiste

A la Renaissance, ce thème est également prisé dans d’autres pays d’Europe 

La musique élizabethaine s’en est également emparée. En voici un exemple avec Le Rossignol de Thomas Weelkes par The Kings singers 

Et depuis la Renaissance ?

A toutes les époques, des compositeurs se sont passionnés pour les chants d'oiseaux. Mais ce qui est fascinant c’est que chaque époque s’empare de l’oiseau et l’intègre dans le langage du moment. Rameau, par exemple recycle le thème du coucou, avec ses harmonies, ses mélodies, et dans une architecture, une forme de son époque : saut de quarte, réponses et des ornements très caractéristiques. 

Le Rappel des oiseaux de Jean Philippe Rameau par Grigory.

L'équipe de l'émission :