Samedi 12 octobre 2019
3 min

Des tubes pop-rock britanniques, repris par des lycéens français et allemands.

De la pop anglaise chantée et jouée par des lycéens du Grand Est de la France et d’un Lycée allemand frontalier, le 11 juin dernier à l’Auditorium de Radio France sous la direction d’Emmanuel Trombosky, leur professeur d’éducation musicale et de chant choral.

Des tubes pop-rock britanniques, repris par des lycéens français et allemands.
Festival Ecole en choeur

Est-ce un projet rare, pour l’Éducation nationale ?

Il y a beaucoup de belles réalisations chorales dans les écoles, collèges et lycées. Beaucoup plus qu’on ne croit, et sur les répertoires les plus divers. Mais ce projet est original à plusieurs titres. 

La qualité des arrangements réalisés par leur chef est formidable. Le mot arrangement sonne un peu péjoratif. Mais bien adapter les oeuvres originales sur mesure, pour des jeunes instrumentistes et choristes demande un artisanat minutieux. 

Autre caractéristique de ce projet inter-lycées : il associe à plusieurs établissements français, un lycée allemand frontalier. Ce grand mélange des langues et des cultures constitue à lui seul une joyeuse polyphonie. Enfin, la qualité du résultat musical et le bonheur des interprètes ne laissent aucun doute sur le succès de ce voyage musical en Angleterre.

Quand est- il du « plan chorales », souhaité par les Ministères de l’Éducation nationale et de la Culture ?

La mobilisation des acteurs publics et privés est indiscutable : l’Etat, les Collectivités territoriales, les mécènes et les artistes s’y engagent véritablement. 

Mais du point de vue de Marc Olivier Dupin, deux priorités demeurent : La première, former à la direction de choeur - à tous les niveaux, à tous les étages, de l’instituteur au chef de choeur professionnel.
La deuxième, faire en sorte que les chorales se multiplient et prolifèrent sur tout le territoire et en particulier dans la France rurale.

L'équipe de l'émission :
3 min
samedi 5 octobre 2019 Le choeur Accentus