Samedi 14 novembre 2020
3 min

Bach, le plus écolo des compositeurs !

Virtuose du recyclage des thèmes musicaux, il utilise sous de multiples formes les tubes de l'époque : suivons à la trace, l'utilisation qu'il fait du choral "Christ lag in Todesbanden".

Bach, le plus écolo des compositeurs !
Portrait du compositeur Jean-Sebastien Bach, © Getty / Photo by The Print Collector via Getty Images

Ecoutons le choral Christ lag in Todesbanden harmonisé par Bach d’abord à 4 voix, tel qu’il pouvait être chanté au Temple, le dimanche matin…

Et comment Bach réutilise-t-il ce choral ? 

De multiples façons, vocalement et instrumentalement. Dans l’extrait de l’Orgelbüchlein, l’organiste joue à la main droite la mélodie de ce choral, pendant que ça tricote en dessous, dans les autres parties… et y compris au pédalier.

Quel intérêt Bach trouve-t-il à reprendre cette mélodie ?

Probablement l’idée que retrouver un thème connu est une source de plaisir pour l’auditeur. C’est à la fois le mettre en terrain familier et en même temps permettre, toutes sortes d’audaces novatrices... Ce qui devait l’exciter grandement !

L’idée de reprendre un thème écrit par d’autres est d’ailleurs toujours d’actualité : quel plaisir de découvrir aujourd’hui les multiples reprises de Bohemian Rhapsody par exemple.

Mais pour revenir à ce choral, Mendelssohn a aussi « emprunté » le début de ce choral de Bach pour composer le thème de ses Variations sérieuses :

Et dans la réutilisation de ce choral pour chœur ?

Bach le reprend dans la sublime cantate éponyme, Christ lag in Todesbanden BWV.4

L'équipe de l'émission :