Samedi 5 décembre 2020
3 min

Apologie des compositeurs-kleptomanes

Bach s'est bien "servi" chez ses contemporains et prédécesseurs. Il a adapté, harmonisé, arrangé de nombreuses œuvres d'autres compositeurs. Mais lui-même à son tour a été recyclé sous toutes les coutures, en voici un bel exemple avec les multiples vies de l'Aria en ré...

Apologie des compositeurs-kleptomanes
Le compositeur allemand Jean-Sébastien Bach, © Getty / Hulton Archive

Bach s’est énormément inspiré d’œuvres de ses ainés. Mais il a aussi été énormément été adapté, recyclé, utilisé.

Tout le monde vole à tout le monde ! Les créateurs sont par définition de grands kleptomanes ! Retrouvons quelques adaptations de l’Aria de la suite en ré BWV.1068. Voici l’original par Karajan, dans une version non baroque mais cependant magnifique :

Il n’y a donc pas qu’une seule vérité dans l’interprétation…

Certes non…  Et dans un tempo plus rapide, il y a cette interprétation des Swingle Singers.

D'autres versions ? 

Beaucoup d’autres ! C’est étonnant comme cet Aria a déclenché des passions chez bien des musiciens. Faisons un petit détour avec une belle interprétation instrumentale de Jacques Loussier et son trio.

Et vocalement ?

Il existe une version très singulière de cet Aria interprétée par le trio vocal féminin brésilien, le Trio Esperanza.

L'actualité de Marc-Olivier Dupin

L'équipe de l'émission :