Samedi 31 mai 2014
10 min

Le musée Soulages à Rodez

Ce matin, direction l’Aveyron, à Rodez, pour découvrir le nouveau musée dédié au grand peintre, originaire de cette ville : Pierre Soulages .

Par Sabine Gignoux du Journal La Croix.

Pierre Soulages dans son atelier en 1968 - Photographie de Fritz Pitz
Pierre Soulages dans son atelier en 1968 - Photographie de Fritz Pitz

A Rodez, quand ce projet a été lancé, il y a dix ans, par le maire de l’époque, Marc Censi, les habitants se sont divisés. Est-ce qu’une agglomération de 57 000 habitants peut s’offrir un bâtiment de plus de 21 millions d’euros, même si une petite moitié a été financée par l’Etat, la région et le département ? Est-ce que les retombées touristiques vont amortir cet investissement. On connaît tous l’exemple du musée Guggenheim à Bilbao, devenu un moteur du développement économique. Un nouveau musée, c’est toujours un pari…
Ce musée a de vrais atouts. Le premier, c’est sa collection permanente de 250 œuvres données par Pierre Soulages et son épouse. On y découvre les premières peintures au brou de noix jusqu’aux fameux « Outrenoirs », ces tableaux noirs dont les stries ou les reliefs jouent magnifiquement avec la lumière. Le musée possède aussi tous les cartons préparatoires aux vitraux de Conques, situé à 40 kilomètres seulement de Rodez. Pierre Soulages le raconte souvent, c’est là, à 12 ou 13 ans, qu’il a décidé de vouer sa vie à l’art. Il a été si ébloui par ce monument que beaucoup plus tard, lorsqu’on lui a proposé d’en refaire les vitraux, il a cherché pendant sept ans, un verre translucide capable de moduler la lumière sur les pierres. Avec juste des lignes courbes en plomb qui dessinent un mouvement très doux, comme un souffle…

Vitrail de Pierre Soulages pour l'abbatiale de Conques
Vitrail de Pierre Soulages pour l'abbatiale de Conques

Un autre atout du nouveau musée Soulages à Rodez, c’est son architecture. On la doit à un trio catalan, l’agence RCR, encore peu connue en France. Pour Rodez, ils ont imaginé comme un jeu de cubes emboités, en acier corten - cet acier protégé naturellement par une fine pellicule de rouille . Et cette couleur se marie bien avec le grès rouge de la cathédrale toute proche.
A l’intérieur, il y a de beaux volumes, certains très hauts, très clairs, comme la nef de Conques, et d’autres plus intimes, réservés aux œuvres fragiles sur papier.

Pierre Soulages, 1946
Pierre Soulages, 1946

Extraits :
Guillaume de Machaut - Messe Notre Dame
Ite missa est
Musica Nova
Lucien Kandel, direction
AEON AECD 0993

Rogers et Hammerstein - My favorite thing
John Coltrane, saxophone
Mc Coy Tiner, piano
Steve Davis, basse
Elvin Jones, batterie
WARNER JAZZ


Musée Pierre Soulages
Jardin du Foirail
Avenue Victor Hugo
12000 Rodez

Renseignements au 05 65 73 82 60
ou sur le site du musée

L'équipe de l'émission :