Samedi 5 avril 2014
9 min

L'exposition Fred Deux à Issoudun

La chronique d'aujourd'hui nous emmène à Issoudun, dans l’Indre. Il y a dans cette petite ville, un beau musée, installé dans un ancien hospice, où l’on trouve des collections étonnantes : des masques de Papouasie Nouvelle-Guinée donnés par les missionnaires du Sacré Cœur, le Salon de l’artiste Leonor Fini avec tout un mobilier Art nouveau, et enfin les dessins d’un homme extraordinaire, installé dans la région : Fred Deux.

Par Sabine Gignoux du Journal La Croix.

fred deux
fred deux

Fred Deux, qui va avoir 90 ans, s’est toujours tenu à l’écart. Peut-être parce qu’il est issu d’un milieu ouvrier très modeste. Dès l’adolescence, il a travaillé en usine. En 1943, à 19 ans, il s’est engagé dans la résistance. Il a participé à la libération des camps en Allemagne. Puis après la Libération, il a eu une révélation un jour en découvrant l’oeuvre de Paul Klee : il s’est mis au dessin. Il a exposé en 1954 avec les Surréalistes à Paris. Mais il a vite rompu avec eux pour aller vivre isolé dans l’Ain puis dans le Berry, avec sa compagne Cécile Reims, qui est graveur. Le Centre Pompidou a exposé ses dessins il y a dix ans. La Halle Saint-Pierre à Paris aussi, avec les œuvres de Cécile. La galerie Alain Margaron montre son travail régulièrement, mais Fred Deux reste peu connu. Et pourtant, c’est un immense dessinateur... Souvent, il commence par une tâche d’encre, d’aquarelle ou de crayons de couleur. Il lime ses crayons, puis il humecte les grains colorés tombés sur le papier. Et la tâche ainsi formée sert de point de départ à son dessin. A la mine de plomb ou à la plume, il tisse alors une dentelle fabuleuse, tout un réseau de cellules, de filaments, de veines, d’où naissent des formes organiques, des petits hommes hydrocéphales lovés les uns contre les autres, parfois des animaux… C’est un monde absolument étrange et fascinant.

Fred Deux
Fred Deux

Extrait :

Jean-Sebastien Bach - Variations Goldberg BWV 988
Scott Ross, clavecin
ERATO 3984 20972 2


Exposition Fred Deux, le dessin à corps perdu
Musée de l’Hospice Saint-Roch à d’Issoudun

Du 15 février au 30 novembre 2014
Renseignements : 02 54 21 01 76 ou sur le site du musée

L'équipe de l'émission :