Samedi 14 juin 2014
9 min

L'exposition Architecture en uniforme

Aujourd’hui, nous évoquons une exposition qui se tient à la Cité de l’architecture du Palais de Chaillot à Paris. Elle décrit l’impact de la deuxième guerre mondiale sur les techniques architecturales.

Par Guillaume Goubert du Journal La Croix.

architecture
architecture

Le sujet peut paraître rébarbatif mais c’est absolument captivant. Il faut d’ailleurs saluer le travail du commissaire de l’exposition, Jean-Louis Cohen. Ce spécialiste très renommé de l’histoire de l’architecture a su remarquablement mettre en évidence les lignes de force de son sujet.
Par exemple en plaçant à l’ouverture de l’exposition en guise de jalons chronologiques deux photographies de villes détruites : Guernica et Hiroshima. La ville basque fut bombardée par l’aviation allemande en avril 1937. Ce fut la première expérimentation d’un tapis de bombes visant une ville. Hiroshima, c’est bien sûr le premier bombardement nucléaire le 6 août 1945. Jean-Louis Cohen souligne ainsi que, du fait de l’aviation, la deuxième guerre mondiale fut la première à frapper autant les villes. Elles deviennent des champs de bataille et, plus tard des chantiers de reconstruction où s’illustrent de grands architectes comme Auguste Perret avec Le Havre.
La guerre a profondément transformé les techniques des architectes  : il fallait réserver les métaux à la fabrication des armes. Il a donc fallu développer de nouveaux usages dans le domaine du bois avec les charpentes en lamellé-collé ou des pièces de fuselage en contreplaqué moulé et enduit de résine. Cette deuxième technique a notamment été développée par un couple de designers promis à la célébrité, Charles et Ray Eames, qui l’ont ensuite beaucoup utilisée pour la création de sièges. Un des effets majeurs du conflit a été d’accélérer la tendance vers la grande échelle. D'immenses usines d'armement ont été construites dans des délais records. C'est l'apparition de ce que l'on appelle depuis la big box («grande boîte»), le bâtiment sans fenêtre utilisant des charpentes légères, la climatisation et l’éclairage fluorescent qui demeure aujourd’hui un modèle de référence pour l'industrie, le stockage et le grand commerce. La grande échelle, on la retrouve aussi dans des projets comme le Pentagone, le ministère américain de la défense, et ses 26 kilomètres de couloirs construit en seulement treize mois entre 1941 et 1943.

architecture
architecture

Extraits :

Olivier Messiaen - Quatuor pour la fin du temps
Caroline Widmann, violon
Jörg Widmann, clarinette
Nicolas Altstaedt, violoncelle
Alexander Lonquich, piano
ORFO C 840 121 B

Richard Strauss - Métamorphoses
Staatskapelle de Dresde
Fabio Luisi, violon et direction
SONCLA 88697084712


ExpositionArchitecture en uniforme : Projeter et construire pour la Seconde Guerre mondiale
Du 24 avril au 08 septembre 2014
Cité de l'architecture & du patrimoine
1 place du Trocadéro, Paris 16e

Renseignements au 01 58 51 52 00 ou sur le site.

L'équipe de l'émission :