Vendredi 19 juin 2015
3 min

"Il se trouve que les oreilles n'ont pas de paupières" au Nouveau Théâtre de Montreuil, par Arnaud Merlin

Arnaud Merlin était hier soir au Nouveau Théâtre de Montreuil où une création de Benjamin Dupé est à l'affiche : "Il se trouve que les oreilles n'ont pas de paupières". Compte-rendu au saut du lit dans la Matinale culturelle.

Présentation du Nouveau Théâtre de Montreuil :

"À partir de l’essai de Pascal Quignard, La Haine de la musique, le compositeur Benjamin Dupé a écrit un spectacle où la musique nous guide parmi des récits, plutôt courts, qui parlent de souffrance musicale et d’expérience de l’inouï.

Le comédien Pierre Baux (qui jouait dans les premiers épisodes d’Une Faille ), marche main dans la main avec le quatuor à cordes Tana, accoutumé à marier répertoire classique et œuvres contemporaines."

Dans le cadre de ManiFeste-2015, festival de L'Ircam

Conception, musique, dramaturgie et mise en scène Benjamin Dupé
Texte d’après le livreLa Haine de la musique de Pascal Quignard aux éditions Calmann-Lévy (1996)
Scénographie Olivier Thomas
Lumière Christophe Forey
Réalisation informatique musicale Ircam Manuel Poletti
Assistanat à la mise en scène Laurence Perez
Son en tournée Laurent Sellier
Costumes Sabine Richaud
Avec Pierre Baux (comédien) et le Quatuor Tana (Antoine Maisonhaute, Pieter Jansen, Maxime Désert et Jeanne Maisonhaute)

Jusqu'au 20 juin 2015

Sur le même thème