Mardi 9 juin 2015
4 min

Dusapin et Duruflé à la Biennale d'art vocal de la Philharmonie de Paris, par Stéphane Goldet

Stéphane Goldet était hier soir à la Philharmonie de Paris où a lieu jusqu'au 12 juin la biennale d'art vocal. Au programme hier soir : Pascal Dusapin et Maurice Duruflé. Compte-rendu au saut du lit dans la Matinale culturelle.

Présentation de la Philharmonie de Paris :

"Pascal Dusapin tire sa Disputatio d’un dialogue théologique d’Alcuin avec son novice Pépin. Cette discussion philosophique souvent malicieuse contraste avec le Requiem néoclassique de Maurice Duruflé, composé en 1947.

D’inspiration néoclassique, le Requiem est l’œuvre la plus importante écrite (en 1947) par Maurice Duruflé, éminent représentant de l’orgue symphonique français.

Proche du Requiem de Fauré, il trahit en particulier l’influence du chant grégorien ainsi que celle de la musique de la Renaissance. Il offre ici un contrepoint saisissant à la Disputatio de Pascal Dusapin, nouvelle création puisant son énergie première dans le dialogue philosophique ô combien tonique entre Alcuin et son novice Pépin, fils de Charlemagne.

A priori très éloignées l’une de l’autre, ces deux œuvres sont mises en regard et interprétées avec une même ferveur par le Münchener Kammerorchester et le RIAS Kammerchor de Berlin, sous la direction d’Alexander Liebreich."

Au programme :

Johannes Brahms
Geistliches Lied opus 30 (arr. Sir John Eliot Gardiner)

Pascal Dusapin
Disputatio (d’après le Dialogue entre le novice Pépin et son maître Albinus)
Commande du Rias Kammerchor et du Münchener Kammerorchester (Création française)

Maurice Duruflé
Requiem

Ce concert sera retransmis le 3 juillet 2015 sur France musique.