Jeudi 11 juin 2015
3 min

Concert autour de Giorgia Spiropoulos au Centre Pompidou dans le cadre du festival ManiFeste, par Anne Montaron

Anne Montaron était hier soir au Centre Pompidou où a lieu actuellement le Festival ManiFeste organisé par l'Ircam. La compositrice grecque Georgia Spiropoulos était à l'honneur. Compte-rendu au saut du lit dans la Matinale culturelle.

Concert autour de Giorgia Spiropoulos au Centre Pompidou dans le cadre du festival ManiFeste, par Anne Montaron
Colignon Spiropoulos

Présentation du festival ManiFeste :

"Le masque antique devenu masque virtuel ? Dans les Bacchantes, le vocaliste Médéric Collignon incarne plusieurs figures de la tragédie d’Euripide consacrée au retour de Dionysos à Thèbes. L’exploration de techniques vocales et instrumentales contribue ici à la théâtralisation. Georgia Spiropoulos traite des relations entre oralité et écriture, englobant les musiques du monde, l’improvisation, l’avant-rock et la dimension orale de la musique écrite. Aujourd’hui, la scène des Bacchantes est précédée de deux créations dont l’instrumentarium, harpe et timbales, regarde par analogie vers la Grèce antique.

Médéric Collignon voix
Hélène Breschand harpe
Ars Nova ensemble instrumental
Isabelle Cornélis, Elisa Humanes timbales
Création lumières Arnaud Jung
Mise en scène Georgia Spiropoulos
Réalisation informatique musicale Ircam José Miguel Fernandez, Thomas Goepfer

GEORGIA SPIROPOULOS
Membranes
, commande Ars Nova ensemble instrumental création
Roll… n’Roll…n’Roll, commande Ircam-Centre Pompidou et Radio France création de la version définitive
Les Bacchantes, opéra brut, d’après Euripide

Sur le même thème