Au fil de l'actu
Entretien
Lundi 14 juin 2021
5 min

Reprise des concerts : comment les salles privées s'en sortent ?

Alors que certaines salles de concerts ont décidé de ne pas rouvrir leurs portes avant septembre prochain, préférant attendre le retour à une jauge pleine et des consignes sanitaires moins strictes, d'autres salles comme Le Bal Blomet à Paris ont préféré rouvrir coûte que coûte.

Reprise des concerts : comment les salles privées s'en sortent ?
Le Bal Blomet à Paris reçoit à nouveau du public malgré des jauges réduites et des mesures sanitaires encore très strictes , © AFP / VICTOR TONELLI / Hans Lucas

Les salles de spectacle subventionnées ont décidé pour la plupart de rouvrir leurs portes dès le 19 mai dernier, mais les salles privées étant par définition économiquement plus impactées par la crise sanitaire, certaines attendent de rouvrir lors de la réouverture totale le 30 juin prochain, qui symbolisera la dernière phase du déconfinement. Les salles pourront alors accueillir tout leur public, les jauges n’étant plus limitées. Certaines salles attendent même la rentrée de septembre pour rouvrir officiellement. D’autres, comme Le Bal Blomet à Paris, ont décidé de rouvrir dès à présent.
Pour le directeur de la salle parisienne, Guillaume Cornut, c’était une évidence de rouvrir ses portes le plus tôt possible : "Après ce qu’on a vécu, la question n’est pas uniquement économiquement : on a tous envie de retrouver les artistes et le public". Selon lui, le public a répondu présent dès l'ouverture de la billetterie : "Tous les concerts étaient remplis en une semaine ! Il y a une sorte de libération de la part des artistes et du public, tout le monde a besoin de se retrouver".
Jusqu'au 30 juin, Le Bal Blomet accueillera 65% de sa capacité totale, représentant ainsi 160 spectateurs, ce qui n'est évidemment pas rentable pour une salle privée : "On perd de l'argent à rouvrir à jauge réduite mais on se rattrapera l'année prochaine" assure Guillaume Cornut.

L'équipe de l'émission :