Au fil de l'actu
Entretien
Jeudi 2 septembre 2021
3 min

Rentrée scolaire : les professeurs de musique s'organisent

Anne-Claire Scebalt est professeure de musique au lycée, et présidente de l’Association des professeurs d’Education Musicale. Elle revient sur la rentrée en musique, sur le programme du baccalauréat musique 2022, mais aussi sur les difficultés rencontrées l'an dernier par les élèves et les profs.

Aujourd’hui, plus de 12 millions d’élèves vont faire leur rentrée, tout comme leur professeurs. Après une année scolaire marquée par la pandémie, comment les enseignants abordent-ils cette nouvelle année scolaire, et plus précisément les professeurs d’éducation musicale, dont on recense en France environ 7000 professeurs ?
En effet, pour eux les cours à distance ont été particulièrement compliqué à mettre en place : "C’était une année de souffrance pour les élèves et les profs" constate Anne-Claire Scebal. Ces cours ont davantage besoin de suivre une certaine continuité en présentiel : "L'enseignement s’articule autour de l’oral, dû à la place prépondérante des pratiques collectives" souligne la professeure, ajoutant que "c’est difficile de mettre en œuvre une pédagogie avec des élèves isolés".
Pourtant, selon elle le corps professoral a essayé de se réinventer durant cette crise sanitaire : "On a vu fleurir des projets inventifs et un investissement des familles des élèves." En effet, l’une des volontés de ces cours est d’engager les élèves à écouter de la musique en famille et donc de "développer une culture commune au sein de la société".

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Pourtant cette rentrée a tout de même un goût amer pour le secteur. La réforme du lycée, initiée depuis 2019, a considérablement perturbé les enseignements optionnels et l’enseignement de la musique a été fortement impactée par celle-ci : "La réforme a vu la fermeture d’options dans des endroits ruraux, là même où il y avait un besoin crucial de les maintenir. On espère que les années futures vont permettre de réconforter les enseignements optionnels car c’est évidemment important de faire de la musique aussi bien au collège qu’au lycée" déclare Anne-Claire Scebal.

L'équipe de l'émission :