Au fil de l'actu
Entretien
Mercredi 24 novembre 2021
3 min

Reconfinement en Autriche : quelles conséquences sur le monde culturel ?

En Autriche, un nouveau confinement général a commencé ce lundi 22 novembre pour une durée de trois semaines. Magasins et restaurants fermés, concerts et spectacles annulés... On fait le point sur la situation et sur les réactions du secteur culturel avec notre correspondante à Vienne, Laure Hiace.

Reconfinement en Autriche : quelles conséquences sur le monde culturel ?
Des gens marchent dans une rue décorée de lumières de Noël à Vienne, en Autriche, le 22 novembre 2021, pendant la pandémie de coronavirus (Covid-19) en cours, © AFP

Ce lundi, les théâtres, opéras, cinémas et musées ont dû fermer leurs portes et ce pour trois semaines. Il s’agit du quatrième confinement en Autriche - et même du cinquième à Vienne. Il y a donc, comme dans le reste de la population, une lassitude dans le monde de la culture qui va, une nouvelle fois, devoir se priver de public, à une période d’ordinaire très animée et touristique en Autriche. Plus les confinements s’accumulent plus l’inquiétude grandit, beaucoup s’alarment des conséquences sur le long terme. C’est le cas de Gerhard Ruiss, qui représente les auteurs autrichiens : "Ces deux dernières années, beaucoup de mes collègues ont épuisé leurs réserves. Ils vivent désormais de ce qu'ils peuvent gagner en ce moment. Cela signifie que la situation commence vraiment à s'aggraver, j’en connais beaucoup qui reviennent dans le giron familial pour y trouver du soutien. Et puis, les maisons d'édition vont publier de manière plus conservatrice et freiner la parution des nouvelles publications."

Frustration et inquiétudes

Il y a aussi beaucoup de frustration car l’automne a été très bon jusqu'à présent. Le cinéma Haydn, une institution dans la capitale autrichienne, a par exemple enregistré le troisième meilleur mois d’octobre de son histoire. La fréquentation était également très bonne ces dernières semaines dans de nombreux musées et théâtres de la capitale. Après les confinements successifs, il a parfois été difficile de faire revenir le public en nombre, et maintenant que cela est réussi, tout est à recommencer.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Rien qu’au Konzerthaus de Vienne, trente-huit événements ne pourront avoir lieu comme prévu, dont plusieurs concerts de l’Orchestre Philharmonique et de l’Orchestre symphonique de Vienne. Ils devraient être reprogrammés, ou pour certains diffusés en ligne. L’Opéra d’Etat de Vienne a d’ores et déjà prévu que la première du Don Giovanni de Mozart mis en scène par Barrie Kosky serait diffusée en direct le 5 décembre prochain à la télévision publique autrichienne. Des productions plus anciennes seront, elles, diffusées en ligne gratuitement. 

Beaucoup de questions encore sans réponses

Mais on ressent beaucoup de scepticisme quant à la durée annoncée de ce confinement. Le chancelier autrichien affirme qu’il se terminera au 13 décembre mais les précédents ont montré qu’ils sont souvent prolongés. C’est pourquoi il est difficile de reprogrammer certains événements dès aujourd’hui. Le directeur du Theater in der Josefstadt par exemple ne peut, à ce jour, donner de nouvelle dates pour deux de ses pièces, dont les premières étaient prévus dans les jours à venir car il pense qu’on ira au-delà de trois semaines de confinement. De manière générale, beaucoup de professionnels et d’artistes demandent davantage de visibilité sur l’après : sera-t-il possible de rouvrir dès le 13 décembre, comme le gouvernement le laisse entendre ? Si oui, dans quelles conditions et selon quelles règles ? Autant de questions pour le moment sans réponses.

Ces deux dernières années ont été extrêmement difficiles pour le monde culturel à cause des restrictions et du manque de touristes. Klaus Albrecht Schröder, le directeur de l’Albertina, l’un des grands musées viennois, doit déjà compter ses nouvelles pertes, alors que s’est ouverte en septembre dernier dans son musée une grande exposition sur le peintre Amedeo Modigliani. : "Avec l'exposition Modigliani nous avions espéré pouvoir récupérer l'argent que nous avions investi dans cette exposition grandiose. Dans des conditions normales, non seulement nous aurions pu le faire mais nous aurions aussi pu gagner de quoi couvrir tous les coûts fixes du musée. Désormais à cause de ce confinement, nous allons enregistrer une nouvelle  perte d'un million d'euros alors que nous avons déjà perdu six millions d'euros cette année. Désormais nous dépendons de l'aide de la République autrichienne."

La secrétaire d’Etat à la culture a annoncé le prolongement de toutes les aides précédentes, qui avaient, dans l’ensemble, permis au monde de la culture de faire face à ce défi inédit, même si elles pourraient être plus généreuses aux yeux de certains professionnels du secteur. Toutefois, l’avenir reste incertain : comment être sûr en effet qu’il s’agira du dernier confinement ? Car l’un des problèmes en Autriche est le taux de vaccination jugé trop bas. Seuls 66% des autrichiens ont reçu leur deux doses à ce jour. Le gouvernement a donc annoncé l’obligation de se faire vacciner mais seulement à partir de février prochain. D’où une réelle inquiétude vis-à-vis de l’avenir chez de nombreux artistes et professionnels du monde de la culture.

Par Isaure Hiace, correspondante à Vienne

L'équipe de l'émission :