Au fil de l'actu
Entretien
Mercredi 23 juin 2021
3 min

Le Ballet du Capitole de Toulouse fait son retour sur scène le 24 juin avec Les Saltimbanques

C'est une re-création que dansera dès demain le Ballet du Capitole de Toulouse : les Saltimbanques, chorégraphié par Kader Belarbi, créé en 1998 à Tokyo, sera donné sur une musique de Sergio Tomassi. Le chorégraphe et directeur du Ballet nous en dit plus sur cette production.

Le Ballet du Capitole de Toulouse fait son retour sur scène le 24 juin avec Les Saltimbanques
Le chorégraphe Kader Belarbi présente le spectacle "Saltimbanques" par le Ballet du Capitole de Toulouse à partir du 24 juin, © Maxppp / Nathalie Saint-Affre

Direction Toulouse à la rencontre d'un grand nom de la danse : le chorégraphe et directeur du ballet du Capitole de Toulouse depuis presque 10 ans, Kader Belarbi. Une nouvelle production, Les Saltimbanques, est présentée à partir de demain, le 24 et jusqu'au 27 juin, à la Halle aux Grains.
Depuis la réouverture des salles de spectacles, le ballet du Capitole de Toulouse n'avait toujours pas repris en public. Kader Belarbi, qui signe la chorégraphie de ce spectacle, nous partage toute l'émotion du Théâtre, face à ce retour sur scène. Pour autant, depuis mars 2020, les danseurs et danseuses ne se sont pas arrêtés complètement, l'activité a pu être maintenue à distance, ou bien en petit effectif dans les salles de danse. "En quinze mois, le ballet a dansé deux spectacles", nous dit Kader Belarbi, ce qui est très pauvre pour des "sportifs de haut niveau" que sont les danseurs. 

Une ode aux artistes ?

Concernant Les Saltimbanques, notre chorégraphe nous raconte sa genèse : "J'ai pensé ce spectacle depuis longtemps grâce la configuration en cercle de la Halle aux Grains. Dans la danse et le geste, le cercle est déjà présent, ce ne sont pas des droites mais des courbes et des entrelacs.".
Dans ce corps de ballet où pas moins de 14 nationalités sont représentées, le but était également de les rassembler et "d'essayer de comprendre ce dont parle Rainer Maria Rilke dans ses Élégies de Duino : Qui sont ces Saltimbanques ?".
Sur une musique de Sergio Tomassi, Kader Belarbi s'est inspiré grandement de la toile La Famille des saltimbanques, de Pablo Picasso, exposée à Washington : "Je suis retourné sur toute l'œuvre de Picasso pour voir tous ces clowns acrobates et forains qu'il a peints et dessinés, qui sont très nombreux !"

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies
L'équipe de l'émission :