Au fil de l'actu
Entretien
Mardi 20 avril 2021
3 min

La timide réouverture des salles de spectacle et des cinémas en Suisse

Depuis lundi, les Suisses peuvent retourner sur les terrasses des restaurants et des bars mais aussi au cinéma et dans les salles de spectacle. Mais cette lueur d'espoir est limitée par la jauge maximale qui est fixée à 50 personnes au maximum. De nombreuses salles ont donc décidé de ne pas rouvrir.

La timide réouverture des salles de spectacle et des cinémas en Suisse
A Bâle, les terrasses des restaurants et des bars sont à nouveau ouvertes, tout comme les salles de spectacles et les cinémas mais qui doivent faire face à des conditions de réouverture drastiques, © Maxppp / Darek Szuster

Si les musées en Suisse avaient rouvert le 1er mars, l'offre culturelle s'est encore un peu élargie. Depuis hier, le Conseil fédéral de Suisse a levé certaines restrictions sanitaires dans la Confédération, avec la réouverture des terrasses, des restaurants et des bars, mais aussi celles des salles de spectacle et des cinémas. 

Journaliste à la RTS (Radio Télévision Suisse) et correspondant suisse de TV5 Monde, Michel Cerutti revient sur les problèmes que posent les récents allègements en Suisse : "La jauge qui a été avalisée par les autorités est la suivante : vous avez le droit à une capacité de public qui équivaut au tiers de votre salle ou au maximum cinquante spectateurs. Vous imaginez bien que pour une grande salle de spectacle, par exemple le Théâtre du Crochetan à Monthey, qui contient 650 à 700 personnes, si vous n'autorisez que cinquante personnes vous n'arriverez jamais à rentabiliser un spectacle, ce n'est pas possible. Par conséquent, une salle comme celle-là a décidé de rester fermée parce qu'économiquement ce ne serait pas viable pour elle de rouvrir." En revanche, ces décisions permettent tout de même aux "plus petites salles, qui accueillent des spectacles un peu plus modestes au niveau financier", de maintenir leurs activités tout en s'assurant une fiabilité économique. 

"Il n'y a pas véritablement eu de troisième vague jusqu'à présent en Suisse."
Michel Cerutti

Un autre problème est mis en avant par les responsables de salles : "Souvent, les spectacles, les locations, les réservations ont eu lieu depuis des semaines, constate Michel Cerutti, alors comment fait-on aujourd'hui quand on a le droit d'inviter que cinquante spectateurs ? Comment les choisit-on ? Est-ce qu'on va faire des frustrés ?" 

L'équipe de l'émission :