Au fil de l'actu
Entretien
Mercredi 10 février 2021
3 min

L'Opéra de Monte-Carlo : un des rares opéras à ouvrir ses portes au public

Carmen en novembre, Thaïs en janvier, et dans quelques jours Le Comte Ory, l'Opéra de Monte-Carlo est l'un des seuls opéras à proposer cette saison des productions lyriques à son public. Le directeur de l'institution monégasque, Jean-Louis Grinda, nous explique comment cela s'organise.

L'Opéra de Monte-Carlo : un des rares opéras à ouvrir ses portes au public
Le directeur de l'Opéra de Monte-Carlo, Jean-Louis Grinda, a l'autorisation d'ouvrir son théâtre au public depuis septembre dernier, © Maxppp / Dylan Meiffret

Depuis le lancement de la saison en septembre dernier, l’Opéra de Monte-Carlo n’a jamais cessé sa programmation lyrique. Comme tous les lieux culturels, Jean-Louis Grinda a dû fermer ses portes dès le 13 mars 2020, lors du premier confinement. Toutefois, dès septembre l’institution a rouvert ses portes au public. "Le gouvernement a considéré que dans un état minuscule de 2km², les flux de population étaient plus faciles à gérer" constate Jean-Louis Grinda.
L’accueil du public se fait évidemment avec un protocole sanitaire strict : jauge réduite de moitié, une place d’écart entre chaque spectateur mais aussi port du masque obligatoire. En interne, un protocole est également scrupuleusement respecté : toutes les équipes de l’Opéra ont recours à un test PCR chaque semaine. Selon le directeur, pour les équipes de scène, ce sont des "conditions draconiennes" qui sont instaurées mais cela offre plus de liberté dans les différentes mises en scène afin qu'elle ne soient pas impactées par les distanciations physiques. En effet, Jean-Louis Grinda a à coeur de proposer des productions sur lesquelles il n'y a pas de distanciation entre les chanteurs : "Il faut préserver l'intégrité artistique des œuvres que l'on offre à voir au public" confie le directeur.

Outre les monégasques qui peuvent se rendre à l’Opéra, les voisins français sont également les bienvenus. Ainsi les spectacles débutent dès 14h, laissant ainsi le temps au public français de rentrer chez eux avant 18h. "On assiste à une forte demande de la part du public, les salles sont pleines à chaque représentation, bien qu’il y ait une jauge limitée" se réjouit Jean-Louis Grinda. Sur les 530 places de la Salle Garnier à Monaco, 250 places sont ouvertes à la réservation.

Les invités :
L'équipe de l'émission :