Au fil de l'actu
Entretien
Jeudi 25 mars 2021
3 min

L'état psychologique des musiciens en alerte

Perte d’intérêt, tristesse, détresse...Le psychiatre Wissam El-Hage nous éclaire sur les risques de troubles sur la santé mentale liés à la crise sanitaire et aux successifs confinements et en particulier pour les musiciens, qui sont très fortement impactés par la pandémie.

L'état psychologique des musiciens en alerte
Quels sont les risques sur la santé mentale des français et comment se faire aider psychologiquement ?, © Getty / Drakula & Co.

C'est avec émotion que nous avons appris il y a quelques jours la disparition du claveciniste français François Grenier, qui s'est donné la mort le 17 mars dernier. Sa collègue, la violoncelliste Claire Lamquet, avec qui le claveciniste avait fondé l'ensemble Hemiolia, expliquait qu'il ne "supportait plus les annulations de concerts". Au-delà de ce drame terrible et intime, la détresse psychologique des musiciens, que l'on rencontre depuis plus d'un an maintenant, est criante. En effet, ils sont nombreux à nous faire part de leur mal-être et de l'angoisse vécue par de nombreux artistes.
Selon Wissam El-Hage, professeur de Psychiatrie à l'Université de Tours et médecin Psychiatre au CHRU de Tours, "les personnes les plus à risques sont les personnes perfectionnistes". Les musiciens sont donc particulièrement touchés moralement par la pandémie. Les salles de spectacles étant fermées depuis quasiment cinq mois, les artistes ont du mal à se projeter dans l'avenir : "Le stress ambiant, l'absence de perspectives, les conditions financières générées par tant d'annulations entraînent un surcroît de consultations pour dépression" constate le psychiatre. Alors que la vie d'un musicien est ponctuée de sacrifices, où vie privée et vie professionnelle se mêlent davantage que dans d'autres secteurs d'activités, cet arrêt brutal peut exacerber une détresse psychique. "Ces personnes ont tendance à être très exigeantes avec elles-mêmes. Le fait d’être empêché de travailler, ajouté au manque de reconnaissance et de ne pas pouvoir exprimer sa passion peut entraîner des dépressions" déclare Wissam El-Hage.
Pour rendre cette période acceptable, le psychiatre appelle les personnes fragilisées à ne pas rester isolées et à se tourner vers des professionnels, dès les premiers signes.  Selon Wissam El-Hage, "la perte d'envie et d’intérêt et ce sentiment d'impasse sont autant de signes qui doivent nous alerter".

L'équipe de l'émission :