Au fil de l'actu
Entretien
Mardi 22 juin 2021
3 min

L'enquête sur les accusations de violences sexuelles au Conservatoire de Paris se poursuit

La journaliste Peggy Sastre vient de publier un article dans Le Point sur l'affaire qui secoue actuellement le Conservatoire national de Paris, suite à des accusations d'agressions sexuelles. Elle revient sur la procédure "confuse", selon elle, menée par Caroline de Haas au sein de l'institution.

L'enquête sur les accusations de violences sexuelles au Conservatoire de Paris se poursuit
Le Conservatoire national de Paris est visé par plusieurs accusations de violences sexuelles, © AFP / WILFRIED LOUVET / ONLY FRANCE

D'après Peggy Sastre, qui vient de publier l'article "Les curieuses méthodes de Caroline de Haas" dans le journal Le Point, la procédure d'enquête qui a été menée autour des accusations d'agressions sexuelles au Conservatoire National Supérieur de Paris serait entièrement à revoir. D'après la journaliste, le cabinet Egaé et sa fondatrice, Caroline de Haas, auraient omis des éléments importants dans les comptes-rendus de l'enquête interne. C'est avec l'appui de documents audios que Peggy Sastre a jugé "accablants" qu'elle a décidé de soulever les manques et les contradictions de l'enquête. Ainsi, Caroline de Haas tiendrait des propos contradictoires entre des affirmations privées et les résultats de l'enquête, "entretenant une ambiguïté entre les faits signalés et les faits avérés".

Elle dénonce également un problème d'intérêts, lié au fait que l'enquête soit menée par des cabinets privés et prendrait, pour ces cabinets, une dimension lucrative. D'après les chiffres qu'elle publie dans son article, entre 2015 et 2019, le chiffre d'affaires du cabinet Egaé aurait triplé. 

Suite à cette enquête interne au Conservatoire, le Parquet de Paris a confirmé l'ouverture d'une enquête préliminaire.

L'équipe de l'émission :