Au fil de l'actu
Entretien
Vendredi 11 décembre 2020
3 min

Frédéric Biessy, directeur de La Scala à Paris : "Je n'arrive pas à comprendre pourquoi ce choix a été fait"

C'est un coup de massue pour les lieux culturels ! Jean Castex a annoncé l'interdiction pour les cinémas et salles de spectacles d'ouvrir leurs portes au public le 15 décembre, repoussant leurs espoirs jusqu'au 7 janvier. Le directeur de La Scala à Paris revient sur ses nouvelles mesures.

Frédéric Biessy, directeur de La Scala à Paris : "Je n'arrive pas à comprendre pourquoi ce choix a été fait"
La Scala Paris ne pourra pas rouvrir avant le 7 janvier, son directeur Frédéric Biessy réagit au discours de Jean Castex, © Anne Gueudré

Jean Castex l'a annoncé jeudi soir lors de son allocution : les théâtres, musées et cinémas resteront fermés au minimum jusqu'au 7 janvier 2021. Les chiffres quotidiens des cas de contaminations ne permettent pas, selon le gouvernement, de rouvrir les salles de spectacles.
Frédéric Biessy qui espérait pouvoir rouvrir son théâtre parisien le 18 décembre, avec un récital d'Anne Queffélec, nous fait part de son désarroi : "Hier soir, c’était une incompréhension totale et ce matin, c'est juste une froide mais dure colère". Selon lui, cette décision est "injustifiée", pointant du doigt que les salles de spectacles ne seraient pas des lieux de cluster, argument très souvent mis en avant par de nombreux acteurs culturels.
"On a été les premiers à respecter les mesures sanitaires" rajoute Frédéric Biessy qui en est convaincu : "On n'est pas en danger dans une salle". 

Un public qui s'impatiente

Alors que certains artistes, comme François Morel, craignent que le public ne perde l'habitude de venir voir un spectacle et qu'il déserte les salles lorsqu'elles pourront rouvrir, Frédéric Biessy se veut rassurant : "Plus on dit aux gens que les salles de spectacles sont fermées, plus les gens ont envie de revenir".
Selon lui, cette crise a quelques côtés positifs : "Avec le tout-écran et les séries à n'en plus finir, il y a une réelle overdose des écrans". Egalement, le directeur croit toujours que la ministre de la Culture pourra aider le secteur culturel à traverser cette crise : "Je continue à penser qu'on a une ministre très engagée. On n'a pas le choix, si on n'est pas solidaire de la ministre, on va aller dans le mur."

Toutefois, Frédéric Biessy est pessimiste quant à la réouverture le 7 janvier, si les conditions sanitaires le permettent : "On sait que les chiffres n'iront pas mieux le 7 janvier et donc qu'on ne rouvrira pas". Pour lui, cela serait même "raisonnable" d'annoncer dès aujourd'hui que les salles ne pourront pas rouvrir avant les vacances de février.

Les invités :
L'équipe de l'émission :