Au fil de l'actu
Entretien
Mardi 8 juin 2021
3 min

Festivals d'été : Les Chorégies d'Orange s'adaptent et s'organisent pas-à-pas

Contraintes d'annuler leur édition 2020, la musique pourra à nouveau résonner cet été aux Chorégies d'Orange. Son directeur, Jean-Louis Grinda, doit tout de même faire face à des défis de taille : jauge réduite ou encore problématiques liées à l'accueil des musiciens étrangers...

Festivals d'été : Les Chorégies d'Orange s'adaptent et s'organisent pas-à-pas
Les Chorégies d'Orange auront lieu du 18 juin au 31 juillet malgré des contraintes sanitaires encore très présentes, © AFP / BRINGARD Denis / hemis.fr / hemis.fr

Les Chorégies d'Orange auront bien lieu cet été ! Après une édition 2020 annulée, le Théâtre Antique d'Orange accueillera à nouveau du public, du 18 juin au 31 juillet. La billetterie désormais ouverte, le directeur du festival Jean-Louis Grinda, est rassuré : "Après l'année difficile que tout le monde a connu, il est temps de repasser à la vie normale et au spectacle.". Après une édition manquante, est-ce difficile pour les festivals de rebondir ? Aux Chorégies d'Orange, le public continu d'être fidèle, puisque 50% d'entre eux ont souhaité conserver leur billet 2020 pour l'édition 2021, d'après Jean-Louis Grinda. Ce report de billetterie pose néanmoins quelques problèmes, notamment la jauge, qui avait été prévue sans distanciation : "Nous allons jouer devant un public mi-salle, et si la situation le permet, nous espérons vendre tous nos tickets."

Depuis plus d'un an maintenant, le modèle économique culturel bat de l'aile. Le directeur des Chorégies d'Orange se confie sur leur situation : "Nous dépendons à plus de 70% de nos ventes de tickets, donc en vendant à mi-jauge, ce sont des pertes abyssales !". A ce titre et pour aider les festivals, le ministère de la Culture a ouvert hier, le lundi 7 juin, un Fonds de compensation des pertes de billetterie à hauteur de 38 millions d'euros à destination des institutions culturelles, géré notamment par le Centre National de la Musique. Ce fonds vise à encourager la reprise des représentations qui, sans ce soutien, ne seraient économiquement pas viables en raison de la réduction des jauges liée aux mesures de distanciation physique. Ce système fonctionne en donnant des participations en amont du festival, et non pas en aval, nous explique Jean-Louis Grinda : "C'est une très bonne chose, mais il faudra des aides complémentaires car la programmation est basée sur un budget voté depuis l'été dernier."
Dès le mercredi 9 juin, la France franchira une nouvelle étape du déconfinement : les rassemblements de 1 000 personnes seront à nouveau autorisés sur présentation d'un pass sanitaire

Au cœur de la programmation des Chorégies d'Orange, artistes confirmés et jeunes artistes se confondent : "Cela permet de donner du travail à des techniciens et des artistes. Les jeunes ont énormément souffert ces 15 derniers mois, il est temps de les aider au maximum !"

Les invités :
L'équipe de l'émission :