Au fil de l'actu
Entretien
Mercredi 17 février 2021
3 min

Des concerts-tests expérimentés en mars et en avril

Roselyne Bachelot a annoncé l'organisation de deux concerts en jauge debout, à Paris à l'Accor Arena et au Dôme à Marseille, permettant d'expérimenter de nouveaux protocoles pour que les salles de spectacles et les festivals d'été puissent à nouveau accueillir du public.

Des concerts-tests expérimentés en mars et en avril
La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, souhaite initier deux concerts tests en mars et en avril permettant d'expérimenter de nouvelles mesures pour pouvoir rouvrir les salles de spectacless, © Getty / David Wolff - Patrick

Aucun concert debout n’a pu se tenir depuis le 13 mars 2020. Le secteur des musiques actuelles suit donc avec attention l’organisation des concerts-tests qui vont être mis en place par le ministère de la Culture.
En début de semaine, Roselyne Bachelot a annoncé que des expérimentations auront lieu en mars et en avril prochain à Paris puis à Marseille en lien avec l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale).
L’idée d’organiser des concerts-tests n’est pas récente. En effet après le concert-test orchestré en décembre à Barcelone, le ministère de la Culture a annoncé qu’une expérimentation similaire devrait se dérouler prochainement en France. Ainsi les concerts-tests auraient dû avoir lieu dès le mois de février mais le pic épidémique était trop important pour l’organisation de tels concerts. Le gouvernement a donc décidé de reporter ces concerts en mars et en avril prochain. Toutefois, Roselyne Bachelot a précisé qu’il faudra encore scruter l’évolution sanitaire pour confirmer le maintien de ces expérimentations.

La France s’inspire donc des expérimentations réalisées récemment par les allemands et les espagnols. Cependant alors qu’ils ont organisé des concerts où le public restait assis durant toute la représentation, les concerts à Paris et Marseille seront faits en jauge debout. Autre différence avec les pays voisins, le public sera évidemment testé avant de rentrer dans la salle mais le public positif sera quand même autorisé à assister au concert. "On veut tester en grandeur nature et en condition réelle, avec des gens négatifs et positifs" explique Aurélie Hannedouche, déléguée générale du Syndicat des Musiques Actuelles.

Un espoir pour les festivals ?

Alors que le festival Solidays qui devait se tenir en juin prochain à l’hippodrome de Longchamp vient d'annoncer son annulation pour la deuxième année consécutive, l'ensemble des festivals qui doivent avoir lieu cet été font face à un avenir plus qu'incertain. Selon Aurélie Hannedouche, les résultats de cette prochaine étude ne permettront surement pas à la direction des festivals de trancher sur le maintien ou non de leur édition : "Ces concerts-tests auront lieu trop tard pour la saison des festivals" déplore la déléguée générale du SMA.
Elle attend d'ailleurs des réponses plus claires et rapides de la part de la ministre de la Culture, lui demandant si il sera possible de jouer en configuration debout au printemps et à l'été prochain et avec des jauges supérieurs à 5000 personnes. Pour l'instant, l'ensemble de la profession semble envisager des "formats alternatifs en abaissant les jauges et en rallongeant la durée des festivals".
Cependant, les résultats de ces deux études seront surveillés de près : "On attend de ces concerts-tests de démontrer ou non la dangerosité des concerts en espace clos" déclare Aurélie Hannedouche.

L'équipe de l'émission :