Au fil de l'actu
Entretien
Vendredi 15 janvier 2021
3 min

Aurélie Hannedouche : "Il faut que les professionnels de la santé et de la culture travaillent ensemble"

Au lendemain de la nouvelle allocution de Jean Castex annonçant un couvre-feu généralisé sur tout le territoire dès 18h, Aurélie Hannedouche, déléguée générale du Syndicat des Musiques Actuelles, aurait aimé que la culture soit prise en compte par le gouvernement.

Aurélie Hannedouche : "Il faut que les professionnels de la santé et de la culture travaillent ensemble"
Jean Castex et Roselyne Bachelot lors de la conférence de presse du 14 janvier 2021 annonçant le couvre-feu à 18h , © Maxppp / Alexis Sciard

Dans un communiqué publié lundi 11 janvier par le Syndicat des Musiques Actuelles, Aurélie Hannedouche faisait part de "son sentiment d'exaspération" face à cette situation. Au lendemain de la conférence de presse de Jean Castex annonçant le couvre-feu national à 18h, la déléguée générale déplore que la culture n'ait pas été prise en compte par le premier ministre, au-delà des considérations budgétaires.
Aurélie Hannedouche explique attendre "des décisions cohérentes et équitables" de la part du gouvernement, invoquant l'injustice à ouvrir les magasins et centres commerciaux et non les lieux culturels.

Avant tout, elle souhaite que l'Etat leur fasse confiance : "On sait organiser des concerts en toute sécurité et mettre en place des protocoles". Selon elle, le fait qu'il n'y ait eu aucun cas de cluster déclaré lors de la réouverture durant quelques semaines en septembre et en octobre dernier des salles de musiques actuelles est un signal fort. C'est pourquoi, Aurélie Hannedouche appelle les professionnels de la santé et de la culture à travailler main dans la main afin de réfléchir aux meilleurs protocoles sanitaires à mettre en place dès que la situation le permettra. En effet, elle en est conscience, la situation sanitaire n'est pas favorable a une réouverture dans l'immédiat. Toutefois, "dès qu'il y a une amélioration, il faut que les lieux culturels rouvrent" déclare la délégué générale.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Selon elle, il est important de rouvrir les salles pour le public car "la morale de la population est pitoyable". Il est également important de rouvrir pour les professionnels qui ont besoin de travailler à nouveau. 

L'équipe de l'émission :