Au fil de l'actu
Entretien
Vendredi 31 décembre 2021
3 min

Entre préparatifs et dernières répétitions: le concert du Nouvel An à Vienne vu de l'intérieur

En cette veille du traditionnel concert du Nouvel An, Sophie Dervaux, bassoniste solo au sein du prestigieux Orchestre Philharmonique de Vienne, nous raconte les coulisses de cet événement musical tant attendu.

Entre préparatifs et dernières répétitions: le concert du Nouvel An à Vienne vu de l'intérieur
L'Orchestre Philharmonique de Vienne se prépare pour le traditionnel concert du Nouvel An qui a lieu dans la salle dorée du Musikverein, © AFP / Roman Zach-Kiesling / APA-PictureDesk

Sophie Dervaux, basson solo depuis 2015 au sein de l'Orchestre Philharmonique de Vienne va jouer son troisième concert du nouvel an depuis qu'elle a intégré les rangs de l'orchestre. Elle nous livre l'atmosphère et l'organisation des coulisses du célèbre et légendaire concert du Nouvel An, dirigé par Daniel Barenboim.
Très attendu par les mélomanes, la musicienne nous explique que l'événement est également très prisé des musiciens. En effet, chaque année, les instrumentistes solistes alternent entre eux au sein de l'orchestre pour jouer durant ce concert. Ainsi seulement deux des six bassonistes de l'orchestre joueront alors pour le concert du 1er janvier, avant de laisser leur place l'année prochaine à leurs collègues.

Sophie Dervaux aura l'occasion de jouer cette année sous la direction du chef d'orchestre et pianiste Daniel Barenboim. Selon elle, le maestro est un "musicien extraordinaire qui laisse beaucoup jouer et s'exprimer l'orchestre avec sa propre personnalité." Elle ajoute que les artistes se "sentent très libres en tant que musiciens".

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Le concert du nouvel an, une grande valse très organisée

Au programme cette année, nous retrouverons la musique de Johann Strauss et quelques surprises avec Eduard Strauss et Josef Strauss. Et bien que ce soit chaque année la famille Strauss qui soit mise à l'honneur, Sophie Dervaux nous affirme que la musique de Johann Strauss parait effectivement "simple", mais reste en réalité "difficile à jouer, car très raffinée, exigeant une grande précision et une extrême finesse au sein de l'orchestre".

Pour les musiciens de l'orchestre, cet évènement est "impressionnant en raison de sa captation très attendue, mais aussi par la présence de caméras, de projecteurs qui tiennent chaud, des tenues de concert sur scène qui différent des habitudes", sans oublier les enjeux artistiques et médiatiques autour du concert.

Selon Sophie Dervaux, ce n'est pas un concert comme un autre. Pourtant habituée à jouer dans la fameuse salle dorée, la bassoniste nous confie ressentir une certaine pression à participer à un événement d'une telle ampleur.
Alors quelques chanceux auront la possibilité d'assister à ce traditionnel concert (bien que la jauge de la salle du Musikverein de Vienne est réduite à 1000 personnes en raison de la situation sanitaire). Pour les autres, le concert est à voir en direct sur France 2 et à écouter sur France Musique. 

Concert diffusé en direct sur France Musique et sur France 2 à 11h15.

L'équipe de l'émission :