Au fil de l'actu
Entretien
Mardi 10 novembre 2020
3 min

Au fil de l'actu avec Bruno Messina

Cinq ans après les attentats du 13 novembre 2015, l’Orchestre de chambre de Paris, le compositeur Bechara El-Khoury et la Fondation de France, s'associent pour un concert en hommage aux victimes à la Philharmonie de Paris. Médiateur pour la musique, Bruno Messina évoque ce projet.

Au fil de l'actu avec Bruno Messina
Bruno Messina , © Festival Berlioz

« Il fait novembre en mon âme »

Un concert hommage aux victimes des attentats de novembre 2015 capté depuis la Grande salle Pierre Boulez de la Philharmonie de Paris le 10 novembre et retransmis le vendredi 13 novembre à 20h30 sur le siteet l'application Philharmonie Live et ultérieurement, sur France Musique

Cinq ans après les attentats du 13 novembre 2015 et à la veille du Forum de Paris sur la paix du 11 novembre 2020, l’Orchestre de chambre de Paris, le compositeur et poète franco-libanais Bechara El-Khoury et la Fondation de France, ont souhaité s’associer pour ce concert à la Salle Gaveau, en hommage aux victimes. Celui-ci donne à entendre Il fait novembre en mon âme, une création mondiale de Bechara El-Khoury commandée par les parents en mémoire de Stéphane, décédé au Bataclan.

Cette commande a été réalisée dans le cadre de l’action Nouveaux commanditaires de la Fondation de France qui propose à des citoyens, confrontés à une question de société d’intérêt général, de passer commande à un artiste.

Dans son rôle de médiateur, Bruno Messina, directeur du festival Berlioz, a œuvré pour que ce projet voie le jour : « Après la disparition tragique de son fils, une mère s’est adressée à la Fondation de France dont elle connaissait l’action Nouveaux commanditaires. La commande d’une œuvre musicale s’est progressivement imposée. Nous avons écouté beaucoup de musiques. Elle a été séduite par l’œuvre de Bechara El-Khoury, qui l’a profondément touchée. Dès la première rencontre, mon rôle de médiateur au sein des Nouveaux commanditaires a consisté à accompagner les parents vers la réalisation de ce souhait : une œuvre d’art pour la mémoire. Il a fallu résoudre tous les aspects artistiques et pratiques de cette entreprise de longue haleine, assurer le lien entre le compositeur et l’ensemble des partenaires dont, bien évidemment, l’Orchestre de chambre de Paris, enthousiaste dès l’origine du projet. ». 

.
.

Programme et distribution 

BECHARA EL-KHOURY
Il fait novembre en mon âme (création mondiale)   Poème symphonique n° 7, pour orchestre et voix de femme

MOZART
Symphonie n° 31 en ré majeur «Paris»

  • Isabelle Druet, mezzo-soprano
    Orchestre de chambre de Paris   Pierre Bleuse, direction
Les invités :
L'équipe de l'émission :