Au diable Beauvert
Entretien
Dimanche 14 octobre 2012
1h 22mn

Zahia Ziouani

Zahia Ziouani, chef d'orchestre

Etre femme et chef d'orchestre, ce n'est déjà pas facile. Mais lorsqu'on est d'origine algérienne et que l'on exerce en Seine Saint-Denis, cela complique encore un peu les choses. Et pourtant tous ceux qui encensent l'expérience d'El Sistema et le succès de Gustavo Dudamel devraient un peu balayer devant leur porte. Alors ouvrez vite votre partition et poussez le son !

Son père, chef de rang dans un grand restaurant parisien, profitait de chaque pause pour filer écouter un concert à Pleyel. Rien d'étonnant donc à ce que sa mère veuille inscrire ses enfants au jardin musical du Conservatoire de Pantin où ils vivent. Mais il ne reste qu'une seule place ; elle sera donc pour le petit frère, et les jumelles devront patienter un peu, l'une pour apprendre le violoncelle, l'autre la guitare puis l'alto, même si à quatre ans déjà elle dessinait des clés de sol ou de fa sur son ardoise.
Quoi qu'il en soit, son prénom, qui signifie splendeur ou porte-bonheur, lui portera chance car dès le CE2 elle dirige sa première chorale et fera à dix-sept ans ses vrais débuts avec le Scherzo de la Deuxième de Brahms.
Et la petite, qui en même temps est une quasi pro du tennis et de la natation, s'accroche. Lors d'un stage, le grand Sergiu Celibidache la remarque - elle travaillera avec lui jusqu'à sa disparition. Mais en France, on confine plus facilement les femmes à la direction de chœur ou au répertoire baroque ; alors, elle fonde son propre ensemble dans les rangs duquel sa sœur reste soliste. Puis, elle prend les rênes du Conservatoire de Stains, où les élèves se bousculent désormais bien plus que dans les halls d'immeubles de la cité.
Et qu'importent les préjugés, elle est aussi aujourd'hui la directrice musicale de l'Orchestre symphonique national d'Alger, et à l'origine dans le "9 cube" d'un Sistema à la française, le projet DEMOS, dispositif d'éducation musicale et orchestre à vocation sociale.
Alors, faites vite place à notre table à une grande musicienne et à une très belle personne, notre invitée Zahia Ziouani !

Avec la complicité téléphonique de Jean-Marc Phillips, violoniste, et de Fettouma Ziouani, violoncelliste

Programmation musicale

Ludwig van Beethoven
Symphonie n° 3 en mi bémol majeur op. 55 (Héroïque) : III, Scherzo
Orchestre symphonique Divertimento
Zahia Ziouani
Bande non commercialisée

Emilio Pujol
Veneciana
Alberto Ponce, guitare
Arion 38 762

Franz Liszt, d'après Giuseppe Verdi
Paraphrase sur Rigoletto
Daniel Barenboïm, piano
Erato 75477

Johannes Brahms
Symphonie n° 2 en ré majeur op. 73 : III, Allegretto grazioso quasi andantino - Presto ma non assai
Royal Concertgebouw Orchestra Amsterdam
Bernard Haitink

Claude Debussy
La Mer : I, De l'aube à midi sur la mer
Orchestre symphonique de la Radio de Stutgart
Sergiu Celibidache
Deutsche Grammophon 453 198 2

Trad. Algérie
Bakhta
Orchestre symphonique Divertimento
Zahia Ziouani
Bande non commercialisée

Salim Dada
Bent Essahra
Orchestre symphonique Divertimento
Zahia Ziouani
Bande non commercialisée

Manuel de Falla
La Vie brève : Interlude et Danse
Orchestre symphonique Divertimento
Zahia Ziouani
Bande non commercialisée

Arturo Marquez
Conga del Fuego
Orchestre symphonique Divertimento
Zahia Ziouani
Bande non commercialisée

Ludwig van Beethoven
Triple Concerto pour piano, violon, violoncelle et orchestre en ut majeur op. 65 : I, Allegro
Trio Wanderer (Vincent Coq, p./Jean-Marc Phillips, vl./Raphaël Pidoux, vlc.)
Gürzenich-Orchester Kölner Philharmoniker
James Conlon
Chant du monde 2781142

Edward Elgar
Cockaigne Ouverture
Orchestre symphonique Divertimento
Zahia Ziouani
Bande non commercialisée

L'équipe de l'émission :
Mots clés :
émission précédente
dimanche 7 octobre 2012