Entretien
Dimanche 13 avril 2014
1h 23mn

Nelson Goerner

Bienvenue au Diable Beauvert où notre invité se souvient d’avoir toujours gardé en mémoire ce que disait Claudio Arrau : pour lui l’interprète devait «comme un caméléon être capable de se sentir à l’aise dans les œuvres et les musiques les plus diverses». De même, il n’a pas oublié la maxime d’Horowitz : «sans intellect on est dilettante, mais sans sensibilité on est une machine». Bref, il aime trop la vie pour être qualifié de pianiste intello, alors montez le son !

Il a dû naître sous une bonne étoile dans la petite ville de San Pedro en Argentine, où ses voisins se souviennent qu’à 7 ans il distribuait déjà dans tout le quartier des billets pour des concerts imaginaires. Il a la chance que son premier professeur, ayant repéré ses dons, parvienne à convaincre ses parents de l’envoyer étudier à Buenos Aires. Là, il travaille avec Jorge Garruba, dont la disparition le laisse à 13 ans totalement désemparé.
Il rencontre alors Juan Carlos Arabian, puis Carmen Scalcione, tous élèves du grand Vincenzo Scaramuzza, qui avait formé entre autres Martha Argerich, laquelle de retour dans son pays, après la chute de la dictature, demande à ce qu’on lui organise une audition de jeunes talents. Et à 17 ans, c’est lui qui sera choisi pour recevoir une bourse qui lui permet d’aller à Genève suivre l’enseignement de Maria Tipo - elle lui offrira même une de ses propres dates de concerts à Milan, alors que les engagements se font encore rares.
Premier prix du Concours Franz Liszt de Buenos Aires, puis de celui de Genève avec un 3e de Rachmaninov, deux compositeurs qu’il cultivera aussi au disque : sa carrière est lancée, marquée encore par ses Chopin qu’il enregistre à Varsovie sur des instruments d’époque, ou par ses tout récents Debussy.
Reste à savoir ce qu’il chante tous les matins sous la douche, mais comptez sur moi pour lui demander, et accueillons sans plus attendre notre invité, Nelson Goerner !

Avec la complicité téléphonique de Sophie Koch, mezzo-soprano, et de Dominique Jameux, producteur de radio

Programme musical

Serge Rachmaninov
Concerto pour piano n° 3 en ré mineur op. 30
I. Allegro ma non tanto

Nelson Goerner, piano
Orchestre de la Suisse Romande, dir. Matthias Aeschbacher
Swiss Radio Inernational 76 2

Franz Liszt
Douze Etudes d'exécution transcendante
VIII. Wilde Jagd (Presto furioso)

Nelson Goerner, piano
Cascavelle 3029

Frédéric Chopin
Nocturne en ut dièse mineur op. 27 n° 1
Nelson Goerner, pianoforte
Narodowsky Institut 003

Frédéric Chopin
Variations en si bémol majeur sur Là ci darem la mano op. 2 :
Introduction

Nelson Goerner, pianoforte
Orchestre du XVIIIème siècle, dir. Frans Brüggen
Narodowsky Institut 009

Robert Schumann
Myrten op. 25
III. Der Nussbaum

Sophie Koch, mezzo-soprano
Nelson Goerner, piano
Cascavelle 3085

Edward Gregson
Concerto pour piano et vents "Hommages"
III. Rondo Burlesque

Nelson Goerner, piano
BBC Philharmonic, dir. Clark Rundell
Chandos 10478

Claude Debussy
Estampes
II. La Soirée dans Grenade

Nelson Goerner, piano
Zig Zag Territoires 326

Claude Debussy
Etudes, Livre II
VI. Pour les accords

Nelson Goerner, piano
Zig Zag Territoires 326

Frédéric Chopin
Sonate pour piano n° 3 en si mineur op. 58
IV. Finale (Presto non tanto)

Nelson Goerner, piano
EMI 5 69701 2

Serge Rachmaninov
Sonate pour piano n° 2 en si bémol mineur op. 36
III. Allegro molto

Nelson Goerner, piano
Cascavelle 1037

Claude Debussy
Estampes
III. Jardins sous la pluie

Nelson Goerner, piano
Zig Zag Territoires 326

Ailleurs sur le web

Les invités :
L'équipe de l'émission :
Mots clés :
émission précédente
dimanche 6 avril 2014